Aller au contenu principal

Nutrition animale
Stabilité de la production française d’aliments pour animaux en novembre

La progression des volumes d’aliments composés fabriqués pour les volailles, notamment, rattrape les replis observés en aliments Bovins et Porcs, principalement.

Les fabrications d’aliments pour animaux en France augmentent progressivement depuis mai 2021, mais sont en retrait par rapport à l’an dernier en cumul sur l’année civile.
© La Coopération agricole Nutrition animale - Snia

Les fabrications françaises d’aliments pour animaux en novembre 2021 sont quasi identiques à celles enregistrées un an plus tôt, avec 1 618 500 t (-0,1 %), selon la note de conjoncture mensuelle de La Coopération agricole Nutrition animale et du Snia. Sur les cinq premiers mois de la campagne 2021/2022, on observe un recul de 1,7 % de la production national par rapport à la même période de l’exercice commercial précédent, à 7 926 400 t. Quant au cumul sur l’année civile 2021, le volume d’aliments composé s’élève à 17 450 800 t, en repli de 1,2 % par rapport à la période janvier-novembre 2020.

Nette baisse du volume des fabrications de mash

Sur le mois de novembre, les baisses des fabrications enregistrées en aliments Bovins (-3,2 %, à 316 400 t), en aliments Porcs (-0,1 %, à 392 100 t) et en mash (-6,1 %, à 77 200 t) sont pratiquement compensée par les hausses réalisées en aliments Volailles (+2,2 %, à 702 300 t), en aliments Ovins/Caprins (+2,7 %, à 55 200 t) et en aliments Lapins (+5,3 %, à 19 700 t).

En termes de régions de production, pour le mois de novembre, le Centre-Ouest (+1,9 %), le Grand Nord (+1,6 %) et le Sud-Ouest (+1,2 %) sont les trois régions qui voient leur production d’aliments progresser, précise l’analyse de marché publiée par les organisations professionnelles de la nutrition animale. « La production d’aliments pour bovins est en recul dans toutes les régions, sauf dans le Grand Est. Enfin, la production d’aliments pondeuses est en progression dans toutes les régions sauf dans le Sud-Est (-11,8 %). »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Céréales et oléoprotéagineux bio - les cours du tournesol atteignent des niveaux record

En cette fin de campagne pour les céréales à paille, le marché bio français reste un peu actif en réapprovisionnement, avec un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Guerre en Ukraine - Détente des prix de l'huile de tournesol en avril mais la tension reste de mise
L'offre ukrainienne voire russe en huile de tournesol a refait son apparition, selon les analystes contactés.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne