Aller au contenu principal

Marché
Sole de blé tendre à 4,86 Mha et celle de colza à 1 Mha pour la récolte 2021, selon Agreste

Les services statistiques du ministère de l'Agriculture (Agreste) ont revu à la hausse la sole de blé tendre entre décembre et février, et à la baisse celle de colza, se rapprochant des prévisions de certains analystes privés.

© Hans-Pixabay

Les services statistiques du ministère de l'Agriculture (Agreste) estiment, le 9 février, la surface hexagonale de blé tendre 2020, récolte 2021, à 4,86 Mha (4,221 Mha l'an dernier), contre 4,73 Mha en décembre. Celle de colza tombe à 1 Mha, contre 1,125 Mha en décembre dernier (1,112 Mha en 2019, récolte 2020). Les surfaces d'orge passent de 1,258 Mha à 1,213 Mha (1,177 Mha l'année précédente), et de blé dur de 237 000 ha à 250 000 ha sur la même période (219 000 ha l'an passé).

Les chiffres d'Agreste se rapprochent de plus en plus des prévisions de certains analystes privés. Pour le blé tendre, ces derniers tablent sur une surface de 5 Mha, et pour le colza une sole inférieure à 1 Mha (fourchette comprise entre 850 000 ha et 981 000 ha).

Pour la récolte 2020, peu de changements sont constatés. La récolte de blé tendre est évaluée à 29,14 Mt (39,5 Mt en 2019), contre 29,07 Mt dans le rapport de décembre. Celle d'orge passe de 10,48 Mt à 10,38 Mt (13,72 Mt en 2019), de blé dur de 1,299 Mt à 1,286 Mt (1,56 Mt en 2019), de maïs de 13,5 Mt à 13,49 Mt (12,99 Mt en 2019), celle de colza de 3,24 Mt à 3,25 Mt (3,52 Mt en 2019), et de tournesol de 1,612 Mt à 1,606 Mt (1,298 Mt en 2019).

Repli des soles de tournesol, de maïs et d'orge de printemps ?

Concernant les prévisions de surfaces de printemps 2021, une enquête nommée Terres Labourables entreprise par Agreste indique que les producteurs pourraient réduire de 25% leurs assolements de tournesol entre 2020 et 2021, passant de 0,78 Mha à 0,58 Mha. Ensuite, "les intentions de semis pour l’ensemble des maïs (grain et fourrage) seraient en baisse de 15 %, et de manière un peu plus accentuée pour le seul maïs grain (- 18 %)", pour tomber à environ 1,36 Mha environ concernant ce dernier. La sole d'orge de printemps s'effriterait de 40 %, passant de 0,8 Mha à 0,5 Mha, celle de pois protéagineux de 7%, tombant à 0,21 Mha, et celle de soja de 25 % à 35 %, pour tomber à 0,12-0,14 Mha.

Les estimations plus officielles du ministère de l'agriculture concernant les cultures de printemps seront publiées en avril prochain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Arterris développe son activité Meunerie en toute autonomie
Suite au rachat en totalité des Moulins pyrénéens, le groupe coopératif prend les choses en main et déploie ses filières…
Axéréal : début du plan de restructuration au printemps 2021
Suppressions d'emplois, plan de départs volontaires et fermetures de sites au programme.
La Fondation Avril et Citizen Capital lancent le fonds Agri Impact
L'objectif du fonds Agri Impact est de lever 50 M€ dans les prochains mois, afin de soutenir la transition agricole, en finançant…
Saipol annonce avoir collecté 80 000 t de graines de colza et de tournesol en 2020 via sa plateforme OleoZE
L’industriel Saipol explique avoir en moyenne rémunéré de 25 €/t supplémentaires les agriculteurs ayant vendu leurs graines en…
Les raisons de la non flambée des cours du blé dur depuis novembre 2020
La production canadienne de blé dur s’est avérée supérieure aux attentes, et la Covid-19 n’a vraiment dopé la consommation…
Damien Bourgarel quitte la direction générale de Limagrain

« Le Conseil d’Administration de Limagrain, réuni le 29 janvier 2021, a pris acte et a accepté la démission de Damien…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne