Aller au contenu principal

Logistique portuaire
Sénalia : un début de campagne prometteur

L’appétit chinois pour les marchandises françaises booste les exportations céréalières du prestataire de service rouennais, sur la première partie de l’exercice 2020/2021.

Chargement d’un navire sur le site Sénalia de Grand-Couronne avec les nouveaux portiques, qui permettent de charger à 3000 t/h sans émanation de poussière.
© Sénalia

« La campagne 2020/2021 commence de façon surprenante », a commenté, le 6 janvier, Gilles Kindelberger, directeur général de Sénalia, lors d’un entretien par visioconférence qui, cette année, remplace la traditionnelle conférence de presse annuelle. Avec la baisse significative de la récolte céréalière en 2020 (de l’ordre de -25 % d’un an sur l’autre en blé tendre et en orge au niveau national, selon Agreste), Alain Charvillat, directeur Céréales Export de Sénalia, tablait, le 19 août, sur des tonnages pour la campagne actuelle en repli de l’ordre de « 40 % à 50 % » par rapport à l’exercice 2019/2020, qui a comptabilisé 5,201 Mt de céréales chargées. Et surprise, « sur les six premiers mois de la campagne 2020/2021, Sénalia a déjà chargé 1,520 Mt de grains », grâce à « l’arrivée massive de la demande chinoise » pour l’origine France, en raison de « ses fâcheries avec l’Australie », affirme Gilles Kindelberger.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne