Aller au contenu principal

Tour de plaine/récoltes d'été
Rendement français de maïs grain 2021 à 9,95 t/ha, selon la Commission européenne (Mars)

Le rendement moyen français 2021 de maïs grains estimé par l'observatoire des cultures de la Commission européenne (Mars) semble sous-évalué, tout comme celui du tournesol.

© Hornet_Pictures-Pixabay

La productivité hexagonale 2021 de maïs grain est attendue à 9,95 t/ha, indique l’observatoire des cultures de la Commission européenne (Mars) dans son rapport du 25 octobre, un chiffre stable par rapport à sa précédente publication. Mais le chiffre paraît sous-estimé pour le moment, l’AGPM (Association générale des producteurs de maïs) tablant plutôt sur 10 t/ha, voire plus. Les divers opérateurs et courtiers contactés ces dernières semaines rapportent de très bons rendements hexagonaux. Céré’Obs évalue, dans son rapport du 22 octobre, la récolte française achevée à 32 % en semaine 41.

Au niveau de l’UE à 27, le rendement moyen 2021 est attendu à 7,79 t/ha, explique Mars, contre 7,78 t/ha le mois précédent.

Concernant le tournesol, Mars a revu en nette hausse son estimation de rendement hexagonal 2021 entre septembre et octobre, passant de 2,56 t/ha à 2,65 t/ha. Mais, là encore, les prévisions paraissent prudentes, Terres Inovia l’évaluant plutôt à 3 t/ha. La Commission européenne n’a que très légèrement modifié sa projection de rendement moyen à l’échelle de l’UE, passant de 2,36 t/ha à 2,37 t/ha d’un mois à l’autre.

Du côté des cultures d’hiver, Mars juge les conditions de semis de céréales au sein de l’UE bonnes dans l’ensemble, « malgré un certain retard dans les pays du nord, suite aux moissons tardives ». Le rythme des emblavements en France est estimé « dans la moyenne des cinq dernières années ».

Hausse de 6 % de la sole de colza en France et en Allemagne

Les semis de colza ont été retardés par les fortes précipitations d’été, mais les conditions climatiques ont été jugées favorables aux travaux par la Commission européenne. Cette dernière estime qu’en France et en Allemagne, la sole progresserait de 6 % entre 2020/2021 et 2021/2022.

 

Les plus lus

Cinq mesures pour atténuer l’impact des JO sur le transport des céréales sur la Seine

Après plusieurs semaines de concertation, l’ensemble des parties prenantes ont établi un certain nombre de règles pour éviter…

Eric Thirouin : « Les céréaliers ont conscience que la proposition de prix planchers n’est actuellement pas réaliste »

Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) veut que les promesses du gouvernement soient suivies d’…

Céréales – Des stocks hexagonaux 2023-2024 toujours plus abondants, selon FranceAgriMer

La consommation de la meunerie de blé tendre a été revue à la baisse entre janvier et février 2024. En maïs,…

Céréales au Maroc - La sécheresse inquiète déjà

Le Maroc constitue un important acheteur de céréales françaises.

« La consommation atone pèse sur les prix des céréales au même titre que la concurrence russe et ukrainienne », déclare Jean-François Lépy

Pour Jean-François Lépy, directeur général de Soufflet Négoce by InVivo, le salut de l’agriculture française passe par l’…

« Le gouvernement russe entretient la non-transparence sur le marché des céréales, affectant même les opérateurs russes »

Philippe Mitko, chargé des relations extérieures de Soufflet Négoce by InVivo, a accepté de nous donner sa vision des marchés…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne