Aller au contenu principal
Font Size

Maïs
Recul sous la pression de la production

Les cours du maïs sur le marché physique sont stables à baissiers d’une semaine sur l’autre, à l’image du marché à terme européen. Sur Chicago, ses cours sont plutôt stables sur la période. Le rapport de l’USDA, paru le 12 octobre, estime, pour 2017/2018, la production mondiale à 1 038 Mt (1 075 Mt en 2016/2017), en hausse par rapport au chiffre de septembre (1 032 Mt) et les stocks de fin de campagne à 200,9 Mt (227 Mt en 2016/2017), en baisse d’un mois sur l’autre (202,4 Mt en octobre). En France, Agreste table, au 1er octobre, sur une production de maïs (grain et semence) en 2017 de 13,265 Mt, contre 12,975 Mt au 1er septembre. La récolte hexagonale passe de 15 % à 28 % en semaine 40 (contre 21 % en 2016), avec une progression d’un point à 81 % des conditions de culture "bonnes à très bonnes". Sur la façade Atlantique, on signale un peu de pression vendeur sur le maïs, en dégagement. Dans le Sud-Est, l’activité est calme, les opérateurs étant en pleine récolte. Sur le Grand-Est, la moisson se traduit par un manque de camions disponibles, ce qui entrave l’activité commerciale.

Orge de mouture

Cotations baissières

Les cours des orges de mouture sont également en repli, dans le sillage du blé tendre. Selon Agreste, l’estimation de la production d’orges 2017 reste quasi inchangée, à 12,2 Mt (+17 % sur un an et +8 % par rapport à la moyenne 2012-2016). En région Centre, on enregistre des affaires à destination des Fab. Sur la façade Atlantique, la majorité des volumes collectés est déjà engagée, ce qui modère l’activité.

Orge de brasserie

Effritement des cours

Les cours des orges de brasserie reculent, après une période de stabilité. Le marché est inactif. Selon Agreste, au 1er octobre, la production 2017 d’orge française s’établirait à 12,229 Mt (1,916 Mha, 63,8 q/ha), contre 10,435 Mt en 2016 (1,917 Mha, 54,4 q/ha).

Blé dur

Flou artistique

Le marché du blé dur est en manque de repère. La marchandise n’est quasiment plus cotée. Les courtiers attendaient une orientation de la Bourse européenne de Bruxelles. En région Centre, on enregistre un problème de qualité (mitadinage).

Frets fluviaux

Transports retardés

Les cours des frets fluviaux sont sans changement, sur un marché actif sur le nord UE. Le manque de cale reste d’actualité et conduit à retarder certains transports. Le dégagement sur Rouen est toujours aussi faible pour la saison.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Argus Media s'offre la société de conseil Agritel
Agritel souhaite devenir une agence de report de prix (PRA, Price reporting agency). Argus Media peut le lui permettre à terme.
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
La production russe 2020 de blé tendre à l'épreuve de nouvelles analyses
Les premiers échos de rendements de blé tendre en Russie s'avèrent décevants, ce qu’Agritel confirme. Deux importants analystes…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste estime la récolte de blé tendre française à 31,3 Mt
Plus optimiste que le ministère, la société Stratégie Grains maintient sa fourchette de 32-33 Mt.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne