Aller au contenu principal

Négoce agricole
Record historique de collecte de céréales pour Lepicard

Le spécialiste du négoce agricole poursuit également ses investissements pour améliorer ses process, sa logistique et ses variétés végétales.

Volume collecté record pour le négoce agricole Lepicard Agriculture en 2020
© Lepicard Agriculture

Lepicard Agriculture, entreprise familiale de négoce agricole implantée en Normandie avec 24 centres de dépôts et 36 centres de collecte dans 7 départements (Seine-Maritime, Eure-et-Loir, Calvados, Orne, Somme, Oise et Val-d’Oise), a annoncé, ce 3 septembre, une collecte de 720 000 tonnes de céréales au 30 juin 2020 (blé, orge, colza, maïs et avoine), soit 15 % de plus qu’en 2019 et 5 % de plus que les objectifs commerciaux fixés initialement. Un record donc selon l’entreprise !

Les objectifs fixés sont également dépassés en nutrition végétale (+ 25 %) et en santé végétale (+ 17 %). En nutrition animale, les objectifs sont simplement atteints. Ces résultats intègrent notamment les nouveaux outils de collecte (silos et plateformes) et les nouveaux sites d’activité ouverts dans l’Eure, la Somme, et la Seine Maritime.

Des investissements pour développer l’activité

En avril 2020, l’entreprise de Yerville (Seine-Maritime) avait présenté un plan stratégique et d’investissements pour dynamiser ses activités. Une partie a été réalisée (cf ci-dessus avec la collecte et les nouveaux sites). Il y était question aussi de 2 M€ d’investissement pour la transformation digitale de l’entreprise au service des clients, avec un nouveau système global d’informations, des applications pour améliorer les performances en termes de logistique (délais de livraison, gestion des stocks et tournées de collectes) et le développement d’un site de e-commerce.

« Au 1er semestre 2021, Lepicard Agriculture aura terminé la transformation de son système d’informations qui améliorera ses process (délai de livraison, réduction des stocks). Une application sera également mise en place à disposition des agriculteurs pour soutenir la planification des tournées, ainsi qu’un site de e-commerce » a précisé Sylvain Lepicard, directeur général de l’entreprise.

Côté agronomie, et pour adopter une approche toujours plus écoresponsable, l’entreprise avait prévu d’augmenter ses essais sur de nouvelles solutions non chimiques (champignons, algues…) dans ses champs d’expérimentation. Ferme référencée par le réseau Actura, Lepicard Agriculture vient également d’annoncer des résultats dans ce domaine qui concernent des essais sur une variété de blé, « avec de très bons rendements et une très bonne qualité en densité (poids spécifique) et en protéines ».

Pour mémoire, Lepicard Agriculture avait réalisé, au 30 juin 2019, un chiffre d’affaires de 200 M€. Il devrait croître d’environ 5 % pour l’exercice clos au 30 juin 2020 (encore non certifié).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne