Aller au contenu principal

Tour de plaine
Récolte de colza finalement au-dessus des 3 Mt ?

Agreste et Terres Inovia voient la récolte hexagonale à 3,2-3,3 Mt cette année, alors que le marché pariait plutôt sur un chiffre en deça de 3 Mt il y a quelques semaines…

© minka2507-Pixabay

Le peu de parcelles restantes de colza en France donnent finalement des résultats globalement satisfaisants, et souvent supérieurs aux attentes, l’année ayant été très compliquée. Alors que les récoltes sont faites à 70% en moyenne, Afsaneh Lellahi, directrice des actions régionales de Terres Inovia, estime que les volumes nationaux pourraient atteindre « 3,2-3,3 Mt (…) Il est encore tôt pour donner des chiffres précis et il faut donc être très prudent, sachant que la situation peut encore évoluer ». Agreste prévoit au 4 août la récolte hexagonale 2021 à 3,22 Mt, sur 977 000 ha, soit un rendement moyenne de 33 q/ha, contre 2,99 Mt en juillet !

Bon nombre d’opérateurs pariaient d’ailleurs sur une production inférieure à 3 Mt il y a quelques semaines. Afsaneh Lellahi rappelle que la sole hexagonale 2021 pose encore question, sachant que des parcelles ont été retournées presque tout au long de la campagne culturale, jusqu’à mai. Elle est donc plus pessimiste qu’Agreste, pariant plutôt sur 930 000-940 000 ha.

En revanche, la spécialiste de Terres Inovia se montre plus optimiste quant aux rendements, justifiant le fait que la fourchette de l’institut scientifique se rapproche fortement de celle du ministère. « Nous pourrions avoir une productivité moyenne de 32-35 q/ha, voire même quelque chose plus proche de 35 q/ha que 32 q/ha ».

Très bons résultats sur la façade Ouest

Afsaneh Lellahi explique que les meilleurs résultats sont survenus sur la façade Ouest, avec bon nombre de zones présentant des résultats à 40 q/ha, avec des pointes à 60 q/ha. En revanche, l’est a été moins prolifique, ayant davantage souffert des aléas (insectes, gel, pluies excessives etc.). « On nous rapporte des germinations sur pied en Lorraine », alerte-t-elle. Tout en précisant que les taux d’huile sont corrects au niveau national, à 43-44% pour le moment, avec là aussi une certaine hétérogénéité. « En Lorraine, les grains germés peuvent bien sûr pénaliser les taux d’huile ».

Les opérateurs confirment les observations d’Afsaneh Lellahi. A titre d’exemple, « La moisson des colzas est quasi-terminée (au 2 août), et nous obtenons des rendements de 35-40 q/ha », signale Lionel Gibier.  Chez Vivescia, « nous avons coupé 80% de la sole (au 2 août). Malgré les conditions adverses, nous parvenons à sortir des rendements à 25-35 q/ha, avec des pointes à 40-42 q/ha », explique Yohann Girod.

Des surfaces françaises de nouveau au-dessus des 1 Mha en 2021 ?

Les bons rendements semblent « redonner le moral aux agriculteurs pour la prochaine campagne. Les intentions de semis sont pour l’instant en hausse, les prix étant rémunérateurs actuellement. (…) Il est encore tôt pour donner des chiffres précis, mais si nous atteignons les 1,1-1,2 Mha pour la campagne culturale 2021/2022 (campagne commerciale 2022/2023), ce sera bien », se réjouit Afsaneh Lellahi. Et les conditions de semis s’avèrent pour le moment meilleur que l’an dernier, où les conditions sèches empêchaient leur bon déroulement.

Bons potentiels en tournesol

En tournesol, les potentiels « sont pour le moment bons à très bons. Les tournesols sont hauts globalement mais il ne faudrait pas qu’ils grandissent trop, sous peine d’être sensibles aux vents forts et casser », souligne Afsaneh Lellahi.

Agreste s’attend au 4 août à une récolte française de graine de tournesol 2021 à 1,723 Mt, sur 690 000 ha (1,598 Mt en 2020, sur 778 000 ha). Afsaneh Lellahi s’est refusée à donner des prévisions chiffrées de rendements, mais table sur une sole hexagonale d’environ 700 000 ha, donc proche des estimations d’Agreste.

 

Les plus lus

Moissons 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Épandage d'engrais sur blé tendre au printemps
InVivo s’attend à une taxation des engrais produits à partir d’énergies fossiles à l’horizon 2026

L’entreprise FertigHy, dont le groupe InVivo et Heineken sont actionnaires, prévoit la mise en place de taxes européennes sur…

Nutrition animale : vers une révision à la baisse des teneurs en mycotoxines

A l’occasion de sa journée annuelle de restitution, Oqualim s’est particulièrement concentré sur les mycotoxines pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne