Aller au contenu principal

Marché des grains
Rapports de l’USDA et du CIC baissiers en céréales, haussiers en oléagineux

L’USDA (département états-unien de l’agriculture) et le CIC (Conseil international des céréales) ont revu à la hausse les récoltes mondiales 2021/2022 de blés entre leurs deux dernières éditions, mais en repli en soja.

Dans son dernier rapport sur l'offre et la demande, l'USDA a corrigé à la hausse le stock mondial de blé pour 2021/2022, entraînant un retrait des cours sur le marché français notamment.
© jplenio (Pixabay)

Les rapports de l’USDA (département états-unien de l’agriculture) du 13 janvier et du CIC (Conseil international des céréales) du 14 janvier ont été jugés plutôt baissiers par les opérateurs en céréales (blé et maïs). En revanche, l’offre mondiale d’oléagineux (soja) a été revue à la baisse, facteur potentiel de hausse des prix.

Environ 780 Mt de blé en 2021/2022, contre autour de 775 Mt en 2020/2021

Concernant le blé, l’USDA et le CIC estiment la production mondiale 2021/2022 à respectivement 778,6 Mt et 781 Mt en janvier, contre 777,89 Mt et 777 Mt (édition de novembre pour le CIC, de décembre pour l’USDA) précédemment, en raison de révisions de production à la hausse dans l’UE (USDA), en Australie (CIC) et en Argentine (CIC, USDA). L’an dernier, elle s’élevait à 775,87 Mt d’après l’organisme public états-unien et à 773 Mt d’après l‘organisation basée à Londres.

Du côté du maïs, la production 2021/2022 est revue à la baisse par les deux institutions d’une publication à l’autre, à 1 207 Mt, contre 1 212 Mt pour le CIC en novembre, et 1 208,7 Mt pour l’USDA en décembre, mais le marché s’attendait à des corrections plus drastiques encore, au vu des épisodes de sécheresse observés en Argentine et au Brésil. Ce qui pourrait survenir lors des prochains rapports. En 2020/2021, elle atteignait 1 122,8 Mt d'après l'institution états-unienne, et 1 129 Mt selon l'analyste anglais.

En soja, la production globale 2021/2022 est évaluée à 372,5 Mt par l’USDA et à 368 Mt par le CIC en janvier, contre respectivement 381,8 Mt et 380 Mt lors de leur précédente édition. En 2020/2021, elle s’élevait à 366,2 Mt selon le premier, et à 367 Mt d’après le second.

Rapport USDA haussier en soja mais ses prix reculent

Mais si les rapports de l’USDA et du CIC ont été jugés haussiers en soja, cela n’a pas empêché les cours à Chicago (passant de 14,08 $/boisseau le 12 janvier sur l'échéance mai à 13,79 $/boisseau le 14 janvier) et, par ricochet, du colza sur Euronext (passant de 728 €/t sur l'échéance mai le 12 janvier à 717,75 €/t le 14 janvier) de reculer, les perspectives de pluies en Amérique latine les 15 et 16 janvier ainsi que les ventes techniques sur le contrat à terme états-unien ayant pris le dessus… pour le moment.

Les prix du blé (passant de 271,25 €/t sur l'échéance mars le 12 janvier sur Euronext à 263,5 €/t le 14 janvier, et de 7,57 $/boisseau à 7,415 $/boisseau à Chicago sur la même échéance et sur la même période) et du maïs (passant de 243 €/t sur Euronext en spot à 239 €/t sur la même période, et de 5,99 $/boisseau à 5,96 $/boisseau à Chicago) se sont bel et bien effrités suite à la parution des rapports.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Céréales et oléoprotéagineux bio - les cours du tournesol atteignent des niveaux record

En cette fin de campagne pour les céréales à paille, le marché bio français reste un peu actif en réapprovisionnement, avec un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Guerre en Ukraine - Détente des prix de l'huile de tournesol en avril mais la tension reste de mise
L'offre ukrainienne voire russe en huile de tournesol a refait son apparition, selon les analystes contactés.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne