Aller au contenu principal

Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA

Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022

© Picjumbo_com-Pixabay

Le rapport mensuel de l'USDA (département états-unien de l'agriculture) du 12 mai table sur une production mondiale 2022/2023 de blé à 774,83 Mt, contre 779,29 Mt en 2021/2022. Ceci en raison notamment de la nette révision à la baisse de la production ukrainienne, attendue à 21,5 Mt, contre 33,01 Mt en 2021/2022, du fait de la guerre qui frappe le pays.

 

 

Un peu plus en détail, des baisses de productions sont attendues en Ukraine donc, mais aussi en Australie, dans l'UE et au Maroc. Mais ces reculs de récoltes sont contrebalancés par des augmentations au Canada, en Russie et aux Etats-Unis. Les stocks mondiaux 2022/2023 régressent par rapport à 2021/2022, passant de 279,72 Mt à 267,02 Mt.

En maïs, la production mondiale 2022/2023 tombe à 1 180,72 Mt, contre 1 215 Mt en 2021/2022. La production ukrainienne chute à 19,5 Mt, contre 42,13 Mt l'an passé. Au Brésil et en Argentine, les récoltes sont respectivement estimées à 126 Mt et 55 Mt, contre 116 Mt et 53 Mt l'année dernière. Les réserves planétaires régressent à 305,13 Mt, contre 309,39 Mt en 2021/2022. Les assolements états-uniens 2022 sont espérés à 89,5 millions d'acres (Ma), dont 81,7 Ma seront récoltés, contre respectivement 93,4 Ma et 85,4 Ma en 2021.

Du côté du soja, la récolte mondiale 2022/2023 est projetée en très nette hausse, à 394,69 Mt, contre 349,37 Mt en 2021/2022. Ceci en raison de la hausse de la production aux Etats-Unis, au Brésil et en Argentine, à respectivement 126,28 Mt, 51 Mt et 149 Mt, contre 120,71 Mt, 42 Mt et 125 Mt lors de la campagne commerciale antérieure. Les stocks mondiaux grimpent à presque 100 Mt, soit 99,6 Mt, contre 85,24 Mt en 2021/2022. Les assolements états-uniens 2022 sont espérés à 91 Ma, dont 90,1 Ma devraient être récoltés, contre respectivement 87,2 Ma et 86,3 Ma l'an dernier.

Les plus lus

Moissons 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Épandage d'engrais sur blé tendre au printemps
InVivo s’attend à une taxation des engrais produits à partir d’énergies fossiles à l’horizon 2026

L’entreprise FertigHy, dont le groupe InVivo et Heineken sont actionnaires, prévoit la mise en place de taxes européennes sur…

Céréales : quels sont les principaux désaccords entre analystes privés et l'USDA au sujet des bilans mondiaux ?

Le rapport de l'USDA du 12 juin s'est avéré plutôt baissier pour les prix mondiaux du blé et du maïs.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne