Aller au contenu principal

Cotidienne
Prix des oléagineux - Repli des cours du colza, surface française toujours à 1,33 Mha selon Agreste

L’évolution des prix du colza et du tournesol français entre le 14 et 15 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Réussir SA

Les prix de la graine de colza sur Euronext et le marché physique français ont légèrement reculé entre les séances du 14 et du 15 mai, conséquence de la baisse des cours du pétrole. Les cotations du soja à Chicago ont régressé en fin de séance, tout comme ceux du canola à Winnipeg. Agreste a maintenu, au 1er mai, sa prévision de surface française de colza 2024 à 1,33 Mha dans son rapport mensuel paru le 15 mai.

En soja, les cours sur le CBOT à Chicago avaient débuté la séance en hausse, en raison de l'annonce par l'USDA d'une vente états-unienne de soja et des inquiétudes concernant la production au Brésil. Néanmoins, les valeurs ont fini en baisse en clôture, conséquence des chiffres encore plus décevants que prévu de l'association des triturateurs états-uniens de soja, la Nopa. La trituration tombe en effet à 166 millions de boisseaux (Mbu) en avril, alors que le marché pariait davantage sur un chiffre de 183 Mbu.

Du côté du canola canadien à Winnipeg, la baisse des cours est à mettre sur le compte d'une pression accrue de la part des agriculteurs locaux, qui se positionneraient à la vente, selon un média local.

En tournesol, les cotations ont grimpé sur le marché physique français, en raison d'un intérêt acheteur un peu plus marqué sur la période estivale de la part des triturateurs locaux. Néanmoins, les affaires ne sont pas mirobolantes. Agreste parie sur une stabilité de la sole française en 2024, à 0,8 Mha.

Fondamentaux

  • France, colza, surface : 1,334 Mha en 2024, contre 1,345 Mha en 2023 (source : Agreste) ;
  • France, tournesol, surface : 0,823 Mha en 2024, stable par rapport à 2023 (source : Agreste) ;
  • États-Unis, soja, trituration : 166,03 millions de boisseaux (Mbu) en avril, en repli de 15 % par rapport au mois antérieur (source : Nopa).
     

Marchés physiques français du 15 mai 2024 (base juillet pour les céréales)

TournesolSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Bordeauxoléique Récolte 2023juil.-août445,00N15,00
Rendu Saint-Nazaireoléique Récolte 2023juil.-août450,00N30,00
ColzaSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu RouenRécolte 2024juil.-sept.465,00N-2,00
Fob MoselleRécolte 2024juil.-sept.474,00N-3,00
Tourteaux de sojaSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Montoir48% pellets Brésilmai466,00V12,00
 48% pellets Brésiljuin458,00V10,00
PoisSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Marnefourrager Récolte 2023mai-juin295,00N24,00
Départ Somme/Oisefourrager Récolte 2023mai-juin298,00N23,00

Cotations commerciales des produits laitiers du 9 mai 2024

BabeurreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
 sans normedispo.n.p.  
 normes hollandaisesdispo.n.p.  

Evolution dollar / euro du 15 mai 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9232 euro
1 euro1,0832 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 15 mai 2024

Matières premièresClôtureChicago
Soja1213,50cents/bois.
Tourteaux de soja371,70$/t
Huile de soja43,55cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 15 mai 2024

Colza (Euronext)
EchéanceClôture
Août 2024475,00
Nov. 2024483,50
Févr. 2025484,50
Volume20143
Huile de colza (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2023698,50
Juin 2023698,50
Sept. 2023698,50
Volume0
Tourteaux de colza (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2023196,25
Juin 2023196,25
Sept. 2023196,25
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 15 mai 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Juin 202478,63 $
Indices des frets maritimesdu 15 maiVariation
Baltic Dry Index (BDI)1889-104,00
Baltic Panamax Index (BPI)1905-73,00
Baltic Capesize Index (BCI)2699-232,00
Baltic Supramax Index (BSI)1453-22,00
Baltic Handysize Index (BHSI)694-4,00

Les plus lus

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Moisson 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Moisson française 2024 – Hausse des surfaces prévues en maïs, stabilité en tournesol, conditions de culture contrastées en céréales d’hiver

Le service de Statistique et prospective du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (Agreste) vient de…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne