Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales le 20 mai : troisième séance de baisse pour le cours du blé tendre

© Samuel Cauchois / La Dépêche Le petit meunier

Les cours du blé tendre ont de nouveau marqué le pas pour finir la semaine avec une troisième baisse consécutive sur les marchés à terme de Chicago (CBOT) et de Paris (Euronext). Un retrait qui s’inscrit dans un mouvement de prises de profit et d’opérations spéculatives notamment. Les prix du blé tendre ainsi que de l’orge, en sympathie, ont logiquement reculé sur le marché physique français. Les cotations du maïs hexagonal suivaient aussi le même mouvement baissier.
 

L'ONU négocie avec la Russie le déblocage du blé ukrainien

La tension demeure dans le contexte guerre en Ukraine, entraînant un blocage des exportations du pays ainsi que des incertitudes concernant la production à venir pour la campagne 2022-2023. Des négociations avec la Russie, menées par l’Organisation des Nations unies (ONU) pour permettre l’export de blé ukrainien bloqué dans les ports sont en cours. « La Russie doit permettre l’exportation sécurisée des céréales stockées dans les ports ukrainiens », estime António Guterres, s’exprimant le 21 mai à New York à l’occasion d’une réunion ministérielle. Le secrétaire général de l'ONU a également émis le souhait que les engrais russes aient un accès au marché mondial sans restriction. 

En Ukraine, les semis pourraient atteindre 190 000 ha en blé de printemps, 900 000 ha en orge de printemps et 3,9 Mha de maïs, selon le ministre de l’Agriculture du pays, soit un retrait de 25 % des cultures de printemps par rapport à l’an dernier. 

Les conditions météorologiques aux Etats-Unis devraient s’améliorer avec des pluies attendues dans certaines zones de production de blé d’hiver, touchées par un déficit hydrique important. En Europe, et notamment en France, les précipitations, vendredi et ce week-end, sont aussi de nature à soulager les parcelles qui connaissent également des conditions très sèches depuis plusieurs semaines.  
 

Nette dégradation des conditions de culture du blé français

Pour rappel, en France, selon le dernier bulletin Céré’Obs de FranceAgriMer, au 16 mai, les conditions de culture du blé tendre "bonnes à très bonnes" reculent de 82 % à 73 % (79 % en 2021) avec un stade "épiaison" passant de 26 % à 60 % (27 % en 2021). En orge d’hiver, les conditions de culture "bonnes à très bonnes" affichent aussi un retrait de 79 % à 71 % (75 % en 2021), le stade "épiaison" évoluant quant à lui de 90 % à 98 % (81 % en 2021). Pour l’orge de printemps et le blé dur, les conditions de culture "bonnes à très bonnes" passent respectivement de 76 % à 69 % (84 % en 2021) et de 77 % à 73 % (68 % en 2021). Enfin, en maïs, dont les semis sont maintenant quasiment achevés (98 %), les conditions de culture "bonnes à très bonnes" baissent légèrement de 95 % à 93 % (93 % l’an passé).

Sur le marché international, on notera que, malgré les restrictions annoncées concernant ses exportations de blé, l’Inde pourrait vendre des volumes sur le marché international sous certaines conditions. Un élément qui a contribué au retrait des cours enregistré en blé. Par ailleurs, la Jordanie est à la recherche de 120 000 t d’orge fourragère. 
 

Marchés physiques français du 20 mai 2022 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2022 juil.-sept. 417,00 N -2,00
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2022 juil.-sept. 423,00 N -2,00
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2022 juil.-sept. 420,00 N -2,00
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager 74 kg/hl base Récolte 2022 juil.-sept. 412,00 N -2,00
Fob Moselle meunier Récolte 2022 juil.-sept. 401,00 N -2,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2021 mai 423,10 N -1,50
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2021 mai inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2021 mai 427,80   0,50
Départ Marne BPMF 220 Hagberg Récolte 2022 juil.-sept. 416,00 N -2,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2022 juil.-sept. 413,00 N -2,00
Départ Sud-Est meunier Récolte 2022 juil.-sept. 430,00 N 0,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2022 juil. 515,00-520,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir sans garantie de Hagberg Récolte 2021 mai-juin inc.    
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2022 juil. 500,00-505,00 N 0,00
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2021 mai-juin 350,00 N -3,00
Rendu La Pallice Récolte 2021 mai-juin 350,00 N -3,00
Rendu Pontivy/Guingamp Récolte 2021 mai-juin 372,00 N -3,00
Fob Bordeaux Récolte 2021 mai-juin 354,00 N -3,00
Fob Rhin Récolte 2021 mai-sept. 339,00 N -3,00
Départ Sud-Est Récolte 2021 mai-juin 370,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2022 oct.-déc. 371,00 A -2,00
Rendu Pontivy/Guingamp 63 kg/hl mini Récolte 2022 juil.-sept. 394,00 N -2,00
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2022 juil.-déc. 359,00 N -2,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2022 juil.-sept. 378,00 N -2,00
Départ Sud-Est 66 kg/hl Récolte 2022 juil.-sept. 400,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2022 oct.-mars 460,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2022 oct.-mars 480,00 N 0,00

Cotations des issues de meunerie du 17 mai 2022

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 231,00-233,00 T  
  pellets dispo. 261,00-263,00 T  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 261,00-263,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 328,00-330,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 19 mai 2022

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 3450,00 T  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 1405,00 N  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  sans norme dispo. inc.    
  normes hollandaises dispo. inc.    

Evolution dollar / euro du 20 mai 2022

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,9454 euro
1 euro 1,0577 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 20 mai 2022

Matières premières Clôture Chicago
Blé 1168,75 cents/bois.
Maïs 778,75 cents/bois.
Ethanol 2,160 $/gallon

Clôture du marché à terme Euronext du 20 mai 2022

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Sept. 2022 420,75
Déc. 2022 414,00
Mars 2023 410,25
Volume 35690
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Juin 2022 360,25
Août 2022 364,75
Nov. 2022 364,50
Volume 1427
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 20 mai 2022

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Juil. 2022 110,28 $
Indices des frets maritimes du 20 mai Variation
Baltic Dry Index (BDI) 3344 55,00
Baltic Panamax Index (BPI) 3382 12,00
Baltic Capesize Index (BCI) 4526 141,00
Baltic Supramax Index (BSI) 2816 16,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 1662 -2,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne