Aller au contenu principal
Font Size

Nutrition animale
Plan Protéines : Jean-Luc Cade espère que Duralim pilotera deux actions

Coop de France Nutrition animale est dans l’attente des annonces du gouvernement concernant la stratégie nationale en faveur des protéines végétales.

Jean-Luc Caden en tribune lors de la convention de Coop de France Nutrition animale, le 6 novembre à Paris, qu'il préside.,
© Eloïse de Latour

À l’occasion de la convention de Coop de France Nutrition animale, le 6 novembre à Paris, son président Jean-Luc Cade a rappelé l’engagement collectif de tout le secteur français en faveur de la durabilité de ses matières premières. « Les challenges auxquels nos matières premières doivent répondre s’additionnent au fil des ans. Aux enjeux économiques se sont ajoutés, au tournant du siècle, des enjeux sanitaires et, aujourd’hui, des enjeux de durabilité », rappelle-t-il.

L’origine des matières premières en question

Cette année, les sujets relatifs à l’origine des matières premières sont effectivement montés en puissance dans l’opinion publique et ont trouvé un relais dans les sphères politiques. Le couteau suisse de la nutrition animale, c’est l’association Duralim, fondée par les syndicats professionnels de la nutrition animale et élargie avec désormais 73 signataires. L’instance a fait de la durabilité du soja une priorité avec deux axes de travail : la production française de matières premières riches en protéines et la sécurisation de la durabilité de nos achats à l’étranger avec les importateurs et les acteurs de terrain au Brésil.

Sur le premier point, Jean-Luc Cade se réjouit que les propositions de Coop de France pour l’élaboration de la stratégie nationale des protéines végétales, auxquelles la section nutrition animale a contribué, aient été favorablement accueillies. Il attend les annonces du gouvernement dans les tout prochains jours et croit savoir que la plupart de ces propositions ont été retenues. « Deux actions du plan Protéines pourraient même être pilotées par Duralim, Coop de France et le Snia… mais je ne vous en dis pas plus… », ajoute-t-il en souriant. Duralim a déjà connu une première reconnaissance dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée en ce qui concerne le soja.

Héloïse de Latour

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Kronenbourg se positionne pour accompagner la reprise
Le brasseur français (700 Ml de bière par an et 1 200 salariés) agit dans le cadre du déconfinement et prépare la saison d’été.
[Coronavirus Covid 19] La boulangerie artisanale et industrielle française navigue à vue

Jean François Loiseau, président d’Intercéréales et de l’Association nationale de la Meunerie française, a bien souligné, le…

[Coronavirus - Covid-19] Jean-François Loiseau : "La filière céréalière a absorbé tous les surcoûts liés au Covid-19"
Le président d'Intercéréales, Jean-François Loiseau, a appelé l'État à "plus de reconnaissance et d'accompagnement" à l'occasion…
De nouveaux aménagements prévus pour Soufflet à Rouen
Suite à l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen, réalisé par Haropa, le réaménagement du poste Soufflet-Socomac1…
Une récolte de blé tendre à 32-33 Mt encore crédible

Fin mai, Stratégie Grains annonçait dans nos colonnes une récolte…

A 20 ans, la filière CRC redouble de projets
A l’occasion de son 20e anniversaire, Marc Bonnet, directeur général du GIE CRC (groupement d’intérêt économique pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne