Aller au contenu principal

Pac : l’AGPB pour une subsidiarité à 20 % maximum

« La Pac doit rester une politique la plus commune possible », a réclamé Philippe Pinta, président de l’AGPB, le 11 juin en conférence de presse. Sa renationalisation doit être limitée à 20 % maximum, a-t-il défendu. Autre proposition, la mise en place d’un plancher d’aide, équivalent à 70 % de la moyenne nationale par hectare sur le 1er pilier, soit 200 euros/ha pour les scopeurs français. « Il faut avoir conscience qu’au 1er janvier 2015, certains agriculteurs risquent de voir brutalement leurs aides réduites de moitié », a souligné Philippe Pinta. Par ailleurs, l’AGPB entend combattre des contre-vérités. L’idée notamment que 80 % des aides vont à 20 % des exploitations, qui justifierait le besoin de rééquilibrage des soutiens. C’est vrai en Europe, pas en France, soutient l’organisation, chiffres de la Commission à l’appui. Pour les seules subventions du 1er pilier, 40 % des fermes françaises reçoivent 81 % du total, soit une concentration deux fois moins élevée que dans l’UE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne