Aller au contenu principal

Tendance des marchés des 19 et 22 avril 2019
Oléagineux : stabilité du colza

© Samuel Cauchios - La Dépêche le Petit Meunier

Sur le marché des oléagineux, aucune variation n'est à rapporter entre les 19 et 22 avril concernant les prix du colza hexagonal. La réouverture d'Euronext est prévue pour ce matin après la fermeture du lundi de Pâques. Les places de Chicago et de Winnipeg ont rouvert hier 22 avril. Les cours du soja et du canola sur ces places respectives sont ressorties en baisse entre les 18 et 22 avril. En revanche, ceux de l'or noir sur New-York ont gagné du terrain.

Le repli des cours du soja sur Chicago est notamment dû à la baisse de ceux des autres grains (blé, maïs). La vente de 105 000 t de tourteau de soja à destination de la Colombie annoncée par l’USDA le 19 avril n’a guère influé sur les prix. Les semis aux États-Unis ont commencé, fait à 1% en semaine 16, d’après la même source. Le retard des semis de maïs, dû aux fortes précipitations aux États-Unis, pourrait bénéficier au soja. Autre élément baissier : l’extension de la peste porcine africaine en Chine, pesant sur la demande de soja du pays. Les autorités locales ont annoncé que la province du Hainan était également touchée.

Concernant le canola canadien, la baisse des prix est à mettre sur le compte du manque de dynamisme à l’export, notamment du fait des tensions Chine/Canada. Seules 151 000 t ont été expédiées lors de la semaine s’achevant le 14 avril, selon les autorités locales. Un retard des exportations canadiennes de 600 000 t est rapporté depuis le début de la campagne. Les stocks de fin de campagne du pays sont attendus à 3,5 Mt. Dernier élément baissier, les utilisateurs du marché à terme procèdent à des roulements de position massif de l’échéance mai à juillet. Le rapport de StatCan demain 24 avril sera à suivre avec attention. Il publiera ses premières estimations de semis pour la campagne 2019/2020. Une enquête de Reuters révèle que le marché s’attend à des semis canadiens compris entre 19,5 et 22,4 millions d’acres (Ma) en 2019, contre 22,8 Ma en 2018.

Dernier élément baissier : le retrait des cours de l’huile de palme sur Kuala Lumpur, suite à des ventes techniques sur le marché à terme malaisien.

Concernant le pétrole, les États-Unis ont annoncé la fin des exemptions concernant les exportations de pétrole iranien. Suite à cette annonce, les cours sur New-York ont bien progressé, craignant une offre mondiale moindre qu’attendue.

En tournesol, les cotations sont reconduites.

Marchés physiques français du 22 avril 2019

Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2018 avr.-juin 356,50-357,50 N 0,00
Fob Moselle Récolte 2018 avr.-juin 362,50-363,50 N 0,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2018 avr.-juin 320,00-325,00 N 0,00
Rendu Saint-Nazaire Récolte 2018 avr.-juin 335,00 N 0,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil 3 de mai 320,00 V 0,00
  48% pellets Brésil 3 d’août 321,00 V 0,00

Clôture du marché à terme de Chicago du 22 avril 2019

Matières premières Clôture Chicago
Soja 877,00 cents/bois.
Tourteaux de soja 302,50 $/t
Huile de soja 28,70 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 18 avril 2019

Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mai 2019 363,50
Août 2019 365,00
Nov. 2019 367,50
Volume 9507
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Juin 2019 698,50
Sept. 2019 698,50
Déc. 2019 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Juin 2019 228,00
Sept. 2019 210,00
Déc. 2019 218,00
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 22 avril 2019

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Juin 2019 65,55 $

 

Indices des frets maritimes du 18 avril Variation
Baltic Dry Index (BDI) 790 23,00
Baltic Capesize Index (BCI) 490 27,00
Baltic Panamax Index (BPI) 1162 15,00
Baltic Supramax Index (BSI) 732 6,00

Evolution dollar / euro du 18 avril 2019

 

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,8889 euro
1 euro 1,1250 dollar

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Coopérative - Un nouveau directeur général chez Cerevia

Via cette nomination, Cerevia espère insuffler "une nouvelle dynamique" à son union de commercialisation.

 

Oléagineux - Comment Saipol va accroître ses capacités de trituration à Sète et Lezoux

L'usine de Sète de la société Saipol, filiale du groupe Avril, triture de la graine de colza, tandis que celle de Lezoux broie…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne