Aller au contenu principal

Tendances du marché du mardi 17 septembre 2019
Oléagineux : repli des cours du colza, à l'image du pétrole et du soja sur Chicago

© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Les prix du colza sur Euronext et le marché physique français ont cédé du terrain entre les séances du 16 et du 17 septembre, compte tenu de la baisse de ceux du pétrole et du soja sur le marché à terme états-unien.

Ce sont 923 000 ha de colza d’hiver qui ont été  plantés en Ukraine, au 16 septembre, soit 86 % de la prévision, selon le ministère local de l'Agriculture. Par ailleurs, quelque 5,4 Mt de tournesol (sur 2,5 Mha, soit 43 % de la surface) et 1 Mt de soja (sur 461 000 ha, soit 29 % de la surface prévue) ont été récoltés. Selon les échos du marché, la production ukrainienne de tournesol pourrait atteindre 15-15,25 Mt cette année (15,5 Mt en 2018), sur une surface totale de 6,25 Mha (6,45 Mha en 2018).

Après avoir flambé sur les places de Londres et de New-York, les cours du pétrole ont reculé en raison de l’annonce rassurante de l’Arabie saoudite, qui a déclaré pouvoir restaurer sa production à plein régime fin septembre. De nombreuses ventes techniques sont survenues sur les marchés à terme anglo-saxons suite à cette annonce.

En soja, les conditions de culture s’améliorent aux Etats-Unis, dans le sens où aucun gel précoce n’est pour le moment annoncé. La nouvelle vente de 260 000 t de soja états-unien à la Chine, annoncée hier par l’USDA, n’a pas suffi à inverser la tendance, car le marché s’y attendait. Rappelons qu’un analyste indiquait il y a deux jours que la Chine pourrait acheter entre 1 Mt et 5 Mt de soja états-unien. Ensuite, après la hausse des prix il y a deux jours, des agriculteurs états-uniens sont revenus à la vente, ajoutant un peu de pression sur les cours.
Au Brésil, si les pluies arrosent le Paraná, le retour des précipitations n'est prévu que dans les derniers jours du septembre dans le Mato Grosso. Les températures sont, actuellement, très élevées sur l'ensemble du pays.

Du côté des huiles, signalons la hausse des cours de celle de palme sur Kuala Lumpur, conséquence de la baisse du ringgit face au dollar, et du ralentissement de la hausse de la production en Asie du Sud-Est. Les stocks indonésiens atteignaient, fin juillet, 3,51 Mt, contre 3,55 Mt le mois précédent.

En tournesol, les cotations sur le marché physique français sont reconduites.
 

Marchés physiques français du 17 septembre 2019

Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2019 oct.-déc. 386,00 N -2,00
Fob Moselle Récolte 2019 oct.-déc. 389,00 N -2,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 sept.-déc. 320,00-325,00 N 0,00
Rendu Saint-Nazaire Récolte 2019 sept.-déc. 325,00 N 0,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil sept.-oct. 321,00-322,00 V  
  48% pellets Brésil 3 de nov. 320,00 V  

Clôture du marché à terme de Chicago du 17 septembre 2019

Matières premières Clôture Chicago
Soja 893,75 cents/bois.
Tourteaux de soja 294,10 $/t
Huile de soja 29,85 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 17 septembre 2019

Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Nov. 2019 386,00
Févr. 2020 389,25
Mai 2020 387,00
Volume 13732
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Déc. 2019 698,50
Mars 2020 698,50
Juin 2020 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Déc. 2019 195,00
Mars 2020 196,25
Juin 2020 196,25
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 17 septembre 2019

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Oct. 2019 59,34 $

 

Indices des frets maritimes du 16 septembre Variation
Baltic Dry Index (BDI) 2311 -1,00
Baltic Capesize Index (BCI) 4538 -9,00
Baltic Panamax Index (BPI) 2133 0,00
Baltic Supramax Index (BSI) 1294 -5,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 691 0,00

Evolution dollar / euro du 17 septembre 2019

 

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,9069 euro
1 euro 1,1026 dollar

Les plus lus

Le bioéthanol pourrait représenter 1 % de la SAU française en 2035

Si la France compte 30 millions de voitures en 2035 dont 5 millions fonctionnant à l’E 85 à raison de 3,5 litres/100 km alors…

Prix des céréales - Nette progression des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 3 et le 6 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Prix des céréales - Net rebond des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 2 et le 3 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Repli des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme en récolte 2023 mais hausse en récolte 2024

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 1er et le 2 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Marché des engrais : tendance baissière en azote et phosphore

Malgré un contexte géopolitique incertain au Moyen-Orient engendrant la crainte de pressions sur les matières premières, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne