Aller au contenu principal

Tendance des 8 et 11 novembre 2019
Oléagineux : hausse des cours du colza, rapport USDA baissier

© Samuel Cauchois

Les prix du colza ont progressé lors des séances du 8 et du 11 novembre sur Euronext et le marché physique hexagonal, à l'image de ceux de l'huile de palme sur Kuala Lumpur et du canola canadien sur Winnipeg. Les cours du soja sur Chicago ont cédé du terrain de leur côté, suite à la publication du rapport de l'USDA le 8 novembre, et jugé baissier.

Concernant l'huile de palme, la hausse des prix sur le marché à terme malaisien fait suite à la publication du Malaysian Palm Oil Board (MPOB), faisant état d'un retrait des stocks du pays de 4,1% entre septembre et octobre, à 2,32 Mt environ, alors que le marché tablais plutôt sur 2,54 Mt. Les exportations sont en hausse de 16,43% d'un mois sur l'autre, à 1,64 Mt. Ensuite, l'analyste AmSpec Agri Malaysia estime les expéditions malaisiennes en progression de 12,8% entre les dix premiers jours d'octobre et de novembre. La demande africaine et du Moyen-Orient serait dynamique.

En canola, la progression des cours sur Winnipeg est due à l'annonce faite par l'USDA que les réserves d'huile de palme malaisienne, de colza européenne et de canola seraient au plus bas depuis 40 ans!

En soja, les prix sur Chicago ont reculé, suite à la publication du rapport mensuel de l'USDA sur l'offre et la demande mondiales, jugé comme baissier. Les rendements états-uniens sont maintenus à 46,9 boisseaux/acre (bu/a) entre octobre et novembre, un chiffre supérieur aux attentes du marché. Les réserves états-uniennes 2019/2020 sont attendues à 475 Mbu, contre 460 Mbu le mois précédent. Les stocks planétaires sont projetés pour la présente campagne commerciale à 95,4 Mt, contre 95,2 Mt le mois précédent. Autre élément haussier: le président états-unien Donald Trump s'est opposé la semaine passé à la demande des chinois de supprimer des tarifs douaniers dans le but de signer la phase une de l'accord entre les deux pays.

En tournesol, les cotations ont gagné du terrain, suivant l'évolution haussière du colza et des huiles.

Les plus lus

Cinq mesures pour atténuer l’impact des JO sur le transport des céréales sur la Seine

Après plusieurs semaines de concertation, l’ensemble des parties prenantes ont établi un certain nombre de règles pour éviter…

Eric Thirouin : « Les céréaliers ont conscience que la proposition de prix planchers n’est actuellement pas réaliste »

Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) veut que les promesses du gouvernement soient suivies d’…

Céréales – Des stocks hexagonaux 2023-2024 toujours plus abondants, selon FranceAgriMer

La consommation de la meunerie de blé tendre a été revue à la baisse entre janvier et février 2024. En maïs,…

Céréales au Maroc - La sécheresse inquiète déjà

Le Maroc constitue un important acheteur de céréales françaises.

« Le gouvernement russe entretient la non-transparence sur le marché des céréales, affectant même les opérateurs russes »

Philippe Mitko, chargé des relations extérieures de Soufflet Négoce by InVivo, a accepté de nous donner sa vision des marchés…

« La consommation atone pèse sur les prix des céréales au même titre que la concurrence russe et ukrainienne », déclare Jean-François Lépy

Pour Jean-François Lépy, directeur général de Soufflet Négoce by InVivo, le salut de l’agriculture française passe par l’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne