Aller au contenu principal

Substitut de lait
Oatly, le spécialiste des boissons à base d’avoine, entre en bourse

La société suédoise, créée il y a plus de 25 ans, sera cotée sur le Nasdaq américain.

© Oatly

Oatly, société suédoise spécialisée dans les substituts de produits laitiers (lait, crème glacée, yaourt, crème de cuisine et tarte) à base d’avoine, a annoncé, le 11 mai, avoir lancé son processus d’entrée en bourse sur le marché des valeurs de croissances Nasdaq aux Etats-Unis (début des cotations prévues ce 20 mai sous le symbole OTLY). Dans les premières heures de cotation, le cours a dépassé les 22,5 $ avant de se replier sur la barre des 20 $ (20,20$ à la clôture).

L’introduction en bourse (IPO) porte sur 84,376 millions d’actions (ADS) – 64,688 millions nouvelles et le solde cédé par des investisseurs existants, au prix de 17 $ l’action (fixée le 19 mai) et l’offre est ouverte jusqu’au 24 mai. 12 656 400 actions supplémentaires pourront être souscrites pendant une période de 30 jours après l’IPO. Cette opération, menée par les banques Morgan Stanley, JP Morgan et Crédit Suisse, valoriserait Oatly aux alentours de 10 Mrds $. BNP Paribas participe aussi à l’opération. Son chiffre d’affaires a doublé en 2020, passant à 420 M$ pour cet exercice. Sur la période mars 2020 - mars 2021, ce chiffre d’affaires a atteint 447 M$.

Investisseurs

Au moment de l'introduction en bourse, Oatly compte comme investisseurs principaux China Resources (conglomérat agroalimentaire avec notamment des intérêts dans le secteur de la bière), Industrifonden (importante société de capital-risque suédoise investissant dans les entreprises de technologie et de sciences de la vie dans des pays nordiques), Blackstone Growth (filiale du fonds d’investissement géant étatsunien Blackstone, spécialisé dans l’accélération de la croissance économique des entreprises), Östersjöstiftelsen (une fondation qui soutient la R&D dans la région de la mer baltique), Orkila Capital (un fonds d’investissement new-yorkais investissant notamment dans le secteur de la consommation), Rabo Corporate Investments (branche de RaboBank dédié aux investissements dans des fonds orientés agriculture et agroalimentaire), les fondateurs et les particuliers et employés.

L’investissement effectué par Blackstone Growth avait du reste soulevé des questions, en septembre 2020, Oatly étant réputé pour respecter certains critères liés au développement durable et au changement climatique alors que certains soupçonnaient Blackstone de favoriser des projets en line avec la déforestation au Brésil. Par ailleurs, parmi les particuliers investisseurs, on compte Oprah Winfrey, Natalie Portman, l’ex PDG de Starbucks Howard Schultz ou encore la société Roc Nation de Jay-Z.

Qualité et fabrication

Le marché des alternatives aux produits laitiers à base d’avoine était estimé à 360,5 M$ en 2019 et pourrait peser près d’1 Mrds$ en 2027. Dans le cadre de cette dynamique de marché, Oatly a également annoncé, en mars, la construction de la plus grande usine au monde de fabrication pour ses produits en Angleterre (Peterborough), avec la création de 200 emplois à la clé et un démarrage opérationnel au premier trimestre 2023. A cette date, ce nouveau site serait en mesure de produit 300 M de litres par an avec une capacité pouvant aller jusqu’à 450 M de litres.

Autre élément clé de ce projet, la gestion du développement durable et de l’impact de la production sur l’environnement : Oatly s’est fixé comme objectif d’utiliser 100 % d’énergie renouvelable et d’abaisser de 75 % ses consommations d’énergie et d’eau d’ici à 2029 par rapport à 2019. Idem pour la production de déchets.

Le Suédois garantit des produits à moins de 100 mg / kg de gluten issu du blé, du seigle et de l’orge (NDLR : un produit alimentaire doit contenir moins de 20 mg / kg de gluten pour être étiqueté sans gluten).  Ils sont également 100 % végétaux. Aux États-Unis, les produits Oatly sont fabriqués à partir d’avoine certifié sans gluten et sont par conséquent étiquetés “gluten-free”. L’entreprise est présente en France, commercialisée par l’enseigne Monoprix dans certaines villes et disponibles aussi dans des cafés.

Au total, une gamme de six boissons est disponible : avoine, avoine bio, chocolatée, avoine édition Barista, vanille bio et cacao bio. Une référence, nature et bio, peut être utilisée en cuisine. En France, seules les boissons à l’avoine enrichie et la Barista Edition sont disponibles, en raison de la difficulté à trouver des volumes d'avoine suffisants pour pouvoir proposer l'ensemble de la gamme.

A partir d’une mouture (obtenue en mélangeant de l’eau à l’avoine), Oatly procède ensuite à une phase d’enzymage naturel puis à la séparation du son et des grains. Des ingrédients, de type huile de colza, calcium ou encore vitamine, sont ensuite rajoutés en fonction du produit que l’on veut obtenir. Un traitement thermique est ensuite appliqué (UHT ou pasteurisation) avant une phase d’homogénéisation.

Le marché est très convoité et compte déjà une bonne dizaine d’acteurs significatifs, outre Oatly : Califia Farms (Californie) mais aussi Danone en font partie ainsi que Earth’s Own Food Company Inc. (Canada), Elmhurmilked Direct LLC (New York), The Hain Celestial Group (New York), Happy Planet Foods Inc. (Canada), HP Hood LLC (Massachussett), Pacific Foods of Oregon LLC. (Oregon) ou encore Rise Brewing Co. (Etats-Unis).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Maha Al-Bukhari Fournier élargit ses missions au sein du groupe InVivo

Directrice administrative et financière d’InVivo depuis 2015, Maha Al-Bukhari Fournier est nommée, à compter…

Boulangerie : le prix de la baguette de pain bloqué à 0,29 euro pendant quatre mois chez Leclerc
L'annonce du patron de l'enseigne E. Leclerc a déclenché une vague de contestations de la filière Blé-Farine-Pain.
Cargill acquiert la majeure partie de la division chimie industrielle et technologies de performance du Britannique Croda
Cet investissement concernant l'activité industrielle biosourcée va permettre d’élargir l’offre de solutions d’origine naturelle…
Emmanuelle Pabolleta remplace Eugénia Pommaret à la direction générale de l’UIPP

Directrice de la communication et des affaires publiques de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP) depuis…

La consommation de maïs devrait augmenter de 25 % dans les dix ans à venir
La demande en protéine animale tirera le secteur vers le haut.
Baguette/Leclerc : le rayon Boulangerie en Grande Distribution est-il rentable ?
Le blocage du prix de la baguette à 0.29 euro annoncé par Michel Edouard Leclerc relance la question des conditions dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne