Aller au contenu principal

Nutrition animale - Nealia et Sanders posent la première pierre de l'usine Aliane à Pauvres

Nealia (filiale de Vivescia) et Sanders (filiale du groupe Avril) ont dévoilé les principaux aspects de la future plateforme d’aliments composés humides de leur filiale commune: Aliane.

© Vivescia

Les filiales des groupes Avril et Vivescia, Nealia et Sanders, ont posé la première pierre de la future usine de production d'aliments composés humides pour animaux à Pauvres (Ardennes) le 12 juillet.

L'usine sera une plateforme d'aliments composés humides, détenue par chacune des deux sociétés à parts égales, et portera le nom d'Aliane. La date prévue de mise en service est juin 2023. Le site devrait atteindre sa capacité maximale en 2027, soit 250 000 t par an.
Le projet représente un investissement de 5 millions d'euros (M€), dont 1,2 M€ de subventions
dans le cadre du plan gouvernemental France Relance.

La plateforme sera construite à côté de l'actuelle usine d'une capacité de 100 000 t par an, explique le service communication du groupe coopératif Vivescia. Les capacités productives de l'actuel site seront déménagées dans le nouveau, précise ce dernier.

« L’objectif est d’assurer le développement de NEALIA sur ses 3 marchés : la nutrition des ruminants en sécurisant les volumes et leurs développements, la filière insectes en alimentant la nouvelle usine d’Agronutris à Rethel, et la méthanisation en proposant une offre de service et produit renforcée », explique Armand Barré, Directeur général de Nealia

Le projet avait été annoncé en 2017. Le site profitera des gisements locaux de matières premières de l'agro-industrie locale, et bénéficiera "d'une complémentarité avec Luzéal, valorisant la luzerne".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Fabrications d'aliments pour animaux en baisse de 1,2 Mt en 2022, selon le Snia
A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le 31 août, le Snia confirme une baisse probable de 1,2 Mt de la production…
La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Prix du blé tendre 2022/2023 : "Tout dépendra de la mer Noire", selon Agritel
Agritel juge la situation du marché mondial du blé tendre comme globalement tendue. Une quantité record de réserves de blé tendre…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
En 2022, plus faible production française de maïs du XXIe siècle, selon Agritel
La production de maïs hexagonale 2022 est attendue sous les 11 Mt, chiffre qui pourrait être de nouveau révisé à la baisse. Celle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne