Aller au contenu principal

Alimentation animale
Nutrition animale : Le Snia s’organise autour de la Responsabilité sociétale

Le Syndicat des industriels de la nutrition animale (Snia) publie son rapport d’activité malgré l’impossibilité de tenir son assemblée générale, prévue à Metz sur le thème « Responsabilité sociétale et Nutrition animale ».

François Cholat, président du Syndicat des industriels de la Nutrition animale
© Yanne Boloh

« Le Snia, avec ses adhérents et en lien avec de nombreuses parties prenantes, travaille chaque jour pour participer au développement durable de l’élevage sur nos territoires et, conjointement, à celui du secteur de la nutrition animale », estime François Cholat, président du Snia, dans son rapport d’activité paru le 14 avril. La commission RSE va être lancée cette année et l’organisation (94 adhérents au 1er janvier 2020 et 7 collaborateurs salariés) a construit son rapport autour de la norme Iso 26000 et des réponses collectives qu’elle y apporte, de la gouvernance au développement local en passant par l’environnement et la loyauté des pratiques.

Sécurité et formation des salariés

L’Observatoire de la sécurité en entreprise (OSE), géré par Tecaliman, a été mis en place au niveau de la branche Métiers de la transformation des grains grâce, notamment, aux excédents de la convention de régime mutualisé signée avec AG2R-La Mondiale en 2016. Il a déjà identifié deux risques principaux : la chute de hauteur et le port de charge. L’étude terrain – lancée en 2019 sur neuf sites volontaires – va alimenter la rédaction de préconisations d’actions collectives. Le Snia s’implique aussi dans la promotion des compétences : six salariés ont validé, cette année, leur Certificat de qualification professionnelle de conducteur d’installation de transformation des grains (CQP CITG), option alimentation animale, initié par la branche sous l’impulsion du Snia et de l’ANMF, et désormais reconnu par la CC5 branches Coopération agricole.

Côté environnement, les entreprises de nutrition animale soumises à autorisation ont jusqu’en décembre 2020 pour déposer leur dossier de réexamen incluant les nouvelles prescriptions européennes (Bref FDM), dont les valeurs d’émissions de poussière. Les trois syndicats français ont, par ailleurs, lancé un projet, via Adivalor, pour la collecte des déchets d’emballage de nutrition animale (sacs, bidons, big-bag…). Le Snia porte également d’autres dossiers collectifs et contribue à la rédaction de guides comme celui sur les « Analyses OGM », la « Biosécurité », l'« Étiquetage » ou bien encore le guide avec l’Ania sur le Bref FDM.

 

Le Snia, partenaire de la Nutrition animale

Membre d’Eurofac avec la Coop agriNA et l’Afca-cial pour porter la voix de la France au niveau européen, le Snia est aussi impliqué dans les outils collectifs de la nutrition animale française : Tecaliman (expertise sur les technologies), Oqualim (qualité et sécurité sanitaire), les 3 Qualimat (contrôle qualité des matières premières), le Gerna (Groupement pour l’encouragement de la recherche en nutrition animale), le SPPA (Syndicat professionnel des producteurs d’aliments aquacoles) et le Cnef (Comité de nutrition équine française). Il est par ailleurs membre fondateur de Duralim, la plate-forme pour une alimentation animale durable. Outre l’état des lieux des approvisionnements en soja brésilien de la France, confiée à la Fondation Earthworn l’an dernier, Duralim évalue cette année le surcoût d’une alimentation durable (soja et huile de palme).

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Cargill investit dans un fonds d’investissement sur l’aliment santé
Microbiote et digestibilité des aliments au menu de Cargill.
Axéréal pourrait fermer une centaine de sites et supprimer 220 postes !
En plus de  la partie Silos, des sites industriels, meunerie et nutrition animale, sont également visés par le plan de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne