Aller au contenu principal

Nouvelle annulation du Congrès des grains de Lyon

Cette bourse aux grains bisannuelle, qui ne s’est pas tenue en septembre 2020 pour cause de Covid-19, ne se déroulera pas cette année également, en raison de l’érosion de la participation qui rend son organisation délicate financièrement.

Le dernier Congrès des grains de Lyon remonte à 2018, l’édition de 2020 n’ayant pas pu avoir lieu en raison de la pandémie de Covid-19.
© Comig

« L’édition 2022 du Congrès des grains de Lyon n’aura pas lieu », a déclaré, le 12 mai, Xavier Bernard, président du Comité d’organisation du Congrès des grains de Lyon (Comig). Face à l’érosion du nombre de participants sur les dernières éditions, constatée également sur d’autres manifestations de la filière, les membres du Comig n’ont pas souhaité programmer en 2022 cette manifestation bisannuelle.

Le dernier Congrès des grains de Lyon remonte à 2018, l’édition de 2020 n’ayant pas pu avoir lieu en raison de la pandémie de Covid-19. « Les difficultés à mobiliser les acteurs de la filière reste néanmoins une problématique récurrente qui pourra avoir à court terme des incidences financières nécessaires », affirmait, le 27 janvier dernier, le président du Comig. Cependant, les membres du comité d'organisation souhaitent pérenniser cette bourse aux grains qui est la plus ancienne au niveau national. En 2018, s’est de fait tenue la 133e édition du Congrès des grains de Lyon. Mais, pour ce faire, des adaptations dans la forme sont nécessaires.
 

Vers une bourse commune entre Lyon, Dijon et Nancy

« Nous travaillons sur la possibilité d’un nouveau format pour les années prochaines qui permette de retrouver une dynamique de participation dans un contexte de poursuite de concentration des intervenants », confie Xavier Bernard. L’équation n’est pas simple à résoudre car elle nécessite de se remettre autour de la table avec le comité d’organisation des Congrès des grains de Dijon et de Nancy.

Déjà, aux alentours de 2005, le Comig a été à l’initiative d’une rencontre avec ses confrères de Dijon et de Nancy, afin d’étudier la possibilité de faire une « édition commune », organisée une année à Dijon, une année à Nancy et une année à Lyon. « Le bureau d’organisation de Nancy avait estimé à l’époque que leur marché de prédilection était principalement le Rhin et le nord-communautaire, contrairement à celui de Lyon, majoritairement tourné vers le sud de la France et vers l’Italie », indiquait Xavier Bernard, le 27 janvier. Pour cette raison et pour celle de l’éloignement géographique, la formule alors retenue a été la suivante : un an à Dijon et, l’année suivant, à Nancy et à Lyon…

Et Xavier Bernard de conclure : « Nous restons ouverts à la discussion et à l’écoute afin de pérenniser les bourses aux grains, lieux d’échanges, de travail et de convivialité nécessaires à notre filière ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Prix des céréales du 20 juillet 2022 - Hausse du blé suite à l'achat de plus de 300 000 t françaises par l'Egypte

Les cours des céréales françaises ont de nouveau progressé sur leur marché respectif, davantage en blé tendre…

Prix des céréales du 28 juillet 2022 - Petite hausse des prix du blé, portés par la demande internationale

Malgré la progression des cotations des contrats Blé et Maïs sur le marché à terme de Chicago, les prix des deux contrats sur…

Récolte de blé tendre français 2022 à 33,44 Mt, selon Agritel
Le cabinet d'analyse et de conseil Agritel tablait en juin 2022 sur une récolte hexagonale 2022 de blé tendre à 33,3 Mt.
Prix des céréales du 15 juillet 2022 : La possible reprise de l’export de grains en zone mer Noire pèse sur les prix des céréales

La concrétisation possible d’un accord entre la Russie et l’Ukraine visant à faciliter l’…

Prix des céréales le 12 juillet : nouveau repli des cours du blé et du maïs suite au rapport de l'USDA

Les prix des céréales ont tous reculé sur le marché physique français, en sympathie avec l’évolution baissière…

Prix des céréales du 19 juillet 2022 - La demande égyptienne dope les cours du blé, retrait en maïs

Le retour de la demande internationale sur le marché du blé a apporté du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne