Aller au contenu principal
Font Size

Mer Noire
Moins de grains punaisés, mais un stockage intérieur à parfaire

Plus de la moitié des silos ou capacités de stockages russes et ukrainiens ne répondent pas aux normes qualitatives locales. Malgré tout, le taux de grains punaisés recule.

Le problème des grains punaisés constitue une des principales critiques des importateurs internationaux faites aux origines russes et ukrainiennes, et va jusqu’à fermer les portes de certains marchés (Algérie notamment). Une des causes : la vétusté des conditions de stockage. Néanmoins, bien que des progrès restent à faire, ce souci perd de son ampleur sur les dix dernières années. Le graphique illustre bien la baisse du taux de grains punaisés dans les deux pays, avec un avantage pour la Russie. « Les agriculteurs ont une meilleure maîtrise technique et font de réels progrès dans les opérations de triage et de stockage », justifie Yannick Carel, chargé d’étude chez Arvalis.

 

60 % des silos russes ont plus de trente ans !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
De la farine et du blé de France pour le Liban
Les meuniers français et certains producteurs de blé proposent d’aider le Liban.  
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne