Aller au contenu principal

Grand port maritime de Dunkerque
Maurice Georges, nouveau président du directoire de Dunkerque-Port

Maurice Georges, président du directoire du Grand port maritime de Dunkerque (GPMD).
© GPMD

Suite à l'avis favorable émis à l'unanimité par les membres du conseil de surveillance du Grand port maritime de Dunkerque (GPMD) le 18 mai, le Président de la République a nommé par décret, en date du 3 juin, Maurice Georges président du directoire de Dunkerque-Port.

Ancien directeur des services de la navigation aérienne à la direction générale de l'Aviation civile, Maurice Georges remplace Daniel Deschodt. Membre du directoire (depuis juin 2016) et directeur commercial (depuis février 2009) du GPMD, ce dernier assurait l’intérim à la présidence du directoire depuis décembre 2020, dans l’attente de la nomination du successeur de Stéphane Raison, nommé le 13 novembre 2020 directeur général du futur Grand port fluvio-maritime de l’axe Seine, qui a regroupé le 1er juin les ports du Havre, de Rouen et de Paris.

« Les défis sont nombreux et le port de Dunkerque est résolument engagé dans un nouveau cycle de transformation structurelle au cœur de la stratégie nationale portuaire, au service du développement durable et solidaire comme de la transition écologique et énergétique du Dunkerquois, des Hauts-de-France et de notre pays. Pour cela, le projet de plan stratégique du port trace d’ores et déjà une première direction claire pour l’avenir, portée par l’équipe de direction de l’établissement dont je tiens à saluer la haute compétence et la cohésion », commente Maurice Georges, dans un communiqué en date du 3 juin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne