Aller au contenu principal

Politique agricole
Quelle place pour la luzerne déshydratée dans la nouvelle PAC ?

A l’occasion de l’assemblée générale de La Coopération agricole Luzerne de France qui regroupe la totalité de la filière luzerne déshydratée française, son président Eric Masset a insisté sur les valeurs environnementales de cette production.

Eric Masset, président de La Coopération agricole Luzerne de France
© Yanne Boloh

Réunis en assemblée générale pour la première fois depuis la pandémie le 27 avril, les déshydrateurs de luzerne confirment l’avancement de leur projet Luzerne 2026 lancé l’an dernier : ils visent en effet la réduction des deux tiers de leurs émissions de gaz à effet de serre entre 2012 et 2025 avec déjà de bons résultats grâce, d’une part, au préfanage de la luzerne avant son entrée dans les tambours de déshydratation et, d’autre part, à la transition énergétique vers la biomasse réalisée déjà à 90 %.

Autre objectif en bonne voie, la reconnaissance de l’impact positif de la culture, qui nécessite peu voire pas d’intrants, sur la biodiversité (illustrée par le projet Apiluz qui laisse des bandes non fauchées dans les parcelles), l’eau et l’empreinte carbone.

« Nous avons su identifier très tôt les enjeux majeurs qui se présentaient à nous : c’est ce qui fait la force de Luzerne de France, c’est aussi ce qui a permis de positionner la luzerne favorablement dans la nouvelle Politique agricole commune (PAC) qui débutera en 2023 », se félicitait Eric Masset dans son rapport d’orientation.
La reconduction de l’aide couplée à la production de luzerne déshydratée qui intègre la ligne ‘grandes cultures’, le dispositif d’écorégime, le renforcement de la conditionnalité avec une culture qui permet de réduire l’obligation de surfaces non productives… sont autant d’avantage pour cette filière.

Sur ce dernier point, Eric Masset aimerait que l’objectif d’augmentation des surfaces non productives soit reportée en raison des conditions actuelles sur les marchés de matières premières. « D’aucuns diront que c’est le retour de la jachère et l’on peut s’interroger, à la vue de l’actualité récente, sur le bien-fondé de maintenir un tel dispositif alors que le monde traverse une crise sans précédent qui le menace de famines dans nombre de ses régions. Nous aurons ce débat, mais pour avoir rencontrer la Commission européenne pas plus tard que la semaine passée, il n’est pas d’actualité », a t il souligné.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA
Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022
La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Prix des céréales le 16 mai : l’Inde met le feu aux cours mondiaux du blé… et du maïs

Les principaux cours des contrats Blé et Maïs ont bondi, lundi 16 mai 2022, tant en Europe sur Euronext que sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne