Aller au contenu principal

Alimentation
Les vétérinaires inspecteurs stigmatisent le manque de moyens

C’est bien de vouloir ajouter le terme alimentation à l’intitulé du ministère de l’Agriculture, mais encore faudrait-il que les moyens soient au rendez-vous, estime le syndicat des vétérinaires inspecteurs en santé publique (SNISPV). Celui-ci a rassemblé environ 300 vétérinaires le 30 juin sur le Champ de Mars pour un pique-nique de protestation, avant de rencontrer Pascal Viné, le directeur de cabinet du ministre. Benoît Assemat, président du SNISPV, a stigmatisé la réduction des effectifs des services vétérinaires, apprenant que dans les années à venir, « seuls 2 remplacements seront assurés sur les 333 départs à la retraite prévus ». Une évolution contestée alors même que, selon le SNISPV, la France accorderait moins de moyens à ses services vétérinaires que des pays voisins comme l’Italie, l’Espagne, voire le Royaume-Uni.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne