Aller au contenu principal

Maïs semences
Les multiplicateurs veulent une sécurisation des prix généralisée

Les rémunérations des producteurs de maïs semence seront cette année très variables. Tous les exploitants n’ont pu bénéficier d’un mécanisme de sécurisation des revenus fondé sur un prix plancher

« Cette année, il va y avoir des écarts de produit brut de 600 €/ha entre agriculteurs d’une même zone », a déploré Dominique Van Tornhout, producteur de maïs semences en Haute-Garonne, à l’occasion de l’assemblée générale de l’AGPM maïs semences, qui s’est déroulée le 16 septembre à Cournon d’Auvergne. En cause : le manque de mécanisme de régulation des prix. En 2008, mécontents de leur système de rémunération qui ne tenait pas compte de la volatilité des cours du maïs consommation, les producteurs ont négocié avec les semenciers la mise en place d’une nouvelle formule de calcul. Le produit brut d’un hectare de maïs semence y est égal à celui d’un hectare de maïs consommation additionné des charges spécifiques à la culture et d’une incitation à la production. Reconduit en 2009, cet accord s’est enrichi d’une recommandation nationale : mettre en place au niveau local un mécanisme permettant de prendre en compte la volatilité des céréales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne