Aller au contenu principal

Salon
Les Journées techniques des Industries céréalières prévues en novembre restent maintenues... Pour le moment

Prévues les 4 et 5 novembre à Tours, les JTIC 2020 accueilleraient une cinquantaine d'exposants déjà inscrits.

En 2019, les JTIC avaient accueilli près de 1200 visiteurs par jour selon les organisateurs de l'évènement.
© Aemic

"Pour l'instant, nous maintenons les 71e Journées techniques des Industries céréalières (JTIC)", assure Isabelle Hubert, Office Manager des JTIC, interrogé le 1er octobre. "Même si le département l'Indre et Cher est en rouge, pas de raison d'annuler pour le moment. La préfecture a validé notre salon et le palais des Congrès de Tours où devraient se dérouler les JTIC a reçu une certification de l'Afnor afin de mettre en place toutes les mesures et protocoles nécessaires. Nous disposerons de deux escalators de chaque côté de l'espace salon pour assurer un vrai sens de circulation des visiteurs. De plus, une zone dédié à la restauration est prévue avec des sièges pour ne pas manger debout", précise t-elle.

Pour l'heure, une cinquantaine d'exposants ont réservé des stands et la fréquentation habituelle des JTIC, autour de 1000 personnes par jour, restent suffisamment limitée pour ne pas contrevenir aux limitations actuelles.

Hécatombe dans l'évènementiel

Après le Space à Rennes, le CFIA qui devait également s’y tenir du 29 septembre au 1er octobre a décidé d’annuler sa prestation, à l’image de la Bourse de commerce européenne de Berlin, initialement prévue les 29 et 30 octobre prochains dont les portes resteront fermées elles aussi.
La pandémie de Covid-19 aura donc eu raison de toutes ces manifestations très prisées par la filière du commerce des grains. Plus lointain, mais particulièrement fréquenté, c’est au tour du Salon international de l’agriculture d’émettre des premiers doutes quant à sa tenue en 2021. « Ça s’annonce compliqué », déclarait son président Jean-Luc Poulain, le 30 octobre. « Même si la jauge revenait à 5 000 personnes – elle est actuellement de 1 000 personnes –, c’est difficile. 5 000 personnes, c’est le nombre de salariés et d’exposants ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
Marché mondial des céréales - Sebastien Abis : « Le danger, c’est l’interdépendance sans coopération ni solidarité »
Spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale et prospectiviste, Sébastien Abis répond à nos questions dans le contexte de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Le groupe Avril lève 1,18 milliard d'euros
Le groupe Avril espère accélérer son développement et "devenir le leader des solutions végétales". Les fonds levés auprès des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne