Aller au contenu principal
Font Size

Blé tendre
Le rapport de l’USDA plombe les cours du blé tendre

Les prix du blé tendre sur le marché physique ont reculé entre le 5 et le 12 octobre, dans le sillage des marchés à terme européen et états-unien. Le rapport de l’USDA, paru le 12 octobre, a révisé à la hausse la production mondiale de blé 2017/2018 à 751,2 Mt (744,8 Mt en septembre, contre 754,1 Mt en 2016/2017). Cette augmentation de la récolte a plus que compensé la réévaluation des stocks mondiaux de fin de campagne à 268,1 Mt contre 263,1 Mt en octobre (256,6 Mt en 2016/2017). En France, selon Agreste, la production de blé tendre est estimée en octobre à 37,9 Mt en très légère hausse par rapport à l’estimation de septembre (37,8 Mt). Elle augmenterait de près de 38 % par rapport à la récolte historiquement faible de 2016 et de 6,5 % par rapport à la moyenne 2012-2016. La récolte 2017 de blé tendre est la troisième plus élevée après 2015 (40,8 Mt) et se rapproche de celle de 1998 (38,2 Mt). Concernant la récolte 2018, les semis de blé tendre ont évolué de 8 % à 20 % sur la semaine 40 (contre 21 % en 2016), selon Céré’Obs. Le stade "levée" est passé de 1 % à 6 % (contre 2 % en 2016). En Centre Bretagne, des affaires se traitent de-ci, de-là, à destination des fabricants d’aliments pour animaux de la région. Sur la façade Atlantique, on note un peu de rétention en culture, sur un marché pas trop demandeur. Dans le Sud-Ouest, le marché est resté figé dans la perspective de la parution jeudi du rapport de l’USDA sur l’offre et la demande mondiale. En Occitanie, des opérations commerciales s’opèrent sur la longueur, à destination de la nutrition animale. Dans le Sud-Est, c’est le calme plat.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Kronenbourg se positionne pour accompagner la reprise
Le brasseur français (700 Ml de bière par an et 1 200 salariés) agit dans le cadre du déconfinement et prépare la saison d’été.
[Coronavirus Covid 19] La boulangerie artisanale et industrielle française navigue à vue

Jean François Loiseau, président d’Intercéréales et de l’Association nationale de la Meunerie française, a bien souligné, le…

De nouveaux aménagements prévus pour Soufflet à Rouen
Suite à l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen, réalisé par Haropa, le réaménagement du poste Soufflet-Socomac1…
[Coronavirus - Covid-19] Jean-François Loiseau : "La filière céréalière a absorbé tous les surcoûts liés au Covid-19"
Le président d'Intercéréales, Jean-François Loiseau, a appelé l'État à "plus de reconnaissance et d'accompagnement" à l'occasion…
Argus Media s'offre la société de conseil Agritel
Agritel souhaite devenir une agence de report de prix (PRA, Price reporting agency). Argus Media peut le lui permettre à terme.
Une récolte de blé tendre à 32-33 Mt encore crédible

Fin mai, Stratégie Grains annonçait dans nos colonnes une récolte…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne