Aller au contenu principal

Grippe mexicaine
Le marché intoxiqué par les médias

A peine évoquée, la crise dite « porcine » a ébranlé les marchés des matières premières agricoles, malgré l’absence d’élevage contaminé

PORCINE, MEXICAINE OU nouvelle, comme l’appelle à juste titre Bruxelles, l’épidémie de grippe révélée ce week-end a touché les marchés financiers et aussitôt les matières premières agricoles, à Chicago d’abord puis en Europe, via Euronext. Un emballement un peu rapide dans la mesure où la crise n’a de porcine que le nom. En effet, à ce jour, aucun élevage dans le monde n’a été recensé comme contaminé par le virus. D’ailleurs, le marché du porc français a bien résisté alors que le blé tendre perdait près de 5 euros la tonne entre vendredi et lundi soir sur le marché physique. Une évolution similaire était observée sur l’ensemble des productions de grandes cultures, qui ont toutes dégringolé sur fond de crainte d’effon­drement de la demande en porc et par voie de conséquence, d’aliment porc dans les usines de nutrition animale. Un mouvement hâtif et ne s’appuyant sur aucun élément réel ou concret…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Nestlé choisit la France pour tester l'agriculture régénératrice
Le groupe international associe ses partenaires agricoles français à une démarche remettant le sol au coeur de l'activité agricole
Sofiprotéol mise sur les protéines végétales et le bio en 2021
La société d'investissement Sofiprotéol a fait le point sur l'année 2020 et présenté ses ambitions pour 2021
Lustucru pourrait racheter Panzani en France
La possibilité de la cession du pôle Pâtes sèches d'Ebro Foods est à nouveau d'actualité.
1,3 Md€ de chiffre d'affaires en 2020 pour la branche agricole d’Agrial
La branche agricole de la coopérative a moins souffert que les autres segments d’activité. L’activité globale a légèrement reculé.
Dunkerque Port : un PCUF pour faciliter le contrôle des marchandises
Le Point de contact unique à la frontière (PCUF) du port de Dunkerque présente « les mêmes standards de compétitivité…
« 2021 se présente bien mais il faut refaire des stocks »
Pierre Bégoc, directeur général de Désialis, spécialiste en Europe des produits déshydratés, fait le point à la veille de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne