Aller au contenu principal

Logistique portuaire
Le groupe Soufflet modernise son site Socomac 1 sur le port de Rouen

Les travaux ont obligé le groupe Soufflet à arrêter l’exploitation de son silo portuaire, situé rive droite à Canteleu, depuis le début octobre jusqu’en décembre. Un accord avec Sénalia Union lui permet d’utiliser de façon exclusive le silo de Val de la Haye.

L’investissement de Soufflet Négoce de 10 M€ intervient en complément des travaux réalisés par Haropa-Port de Rouen pour un montant total de 7,8 M€.
© Haropa-Port de Rouen

Le navire Combi Dock 1 a livré, le 8 octobre à Canteleu, le nouveau portique de chargement pour les céréales et le malt destiné au terminal Soufflet-Socomac 1, selon une information d’Haropa-Port de Rouen. Fabriqué par la société allemande Neuero (basée à Melle en Basse-Saxe), l’outil, couplé au deuxième portique existant, portera la capacité de chargement du silo portuaire du groupe Soufflet à 2 000 t/h (contre 1 200 t/h actuellement) et la nouvelle tête de chargement permettra, par ailleurs, une manutention des céréales avec de très faibles émissions de poussière et de bruit, précise la place portuaire rouennaise. Et d’ajouter : « La bande de roulement le long du quai a été allongée de 20 m, permettant ainsi de charger un navire de type Panamax [des vraquiers très utilisés dans le transport des céréales ] sans se déplacer le long du quai ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne