Aller au contenu principal

Meunerie
Le gouvernement algérien sanctionne certains minotiers nationaux

© Bru-nO (Pixabay)

Ayant achevé l’audit commandé dans le cadre de la préservation des réserves de change et de la rationalisation des importations de céréales, le gouvernement algérien a décidé la fermeture immédiate de 45 minoteries (leurs noms n’ont pas été rendus public). Le directeur général de l’OAIC (Office algérien interprofessionnel des céréales) a également été suspendu. Au 17 juillet, un nouveau directeur n’avait pas encore été nommé.

Pas de pénurie attendue

Dans le cadre de cet audit, les autorités ont constaté des dépassements de la part de certaines minoteries quant à leur capacité de production effective, et des surfacturations en vue d’obtenir des quotas subventionnés supplémentaires. La surcapacité des installations minotières à l’échelle du pays (le double des besoins réels, selon certains observateurs) est connue. Pour y remédier, l’OAIC accordait aux moulins un quota de blé subventionné, correspondant à 40 % de leur capacité de production, afin de réguler le marché de la farine et d’éviter la surproduction. Certains moulins contrevenants ont été tentés, soit de tricher sur leur capacité réelle, soit de laisser des lignes de production inutilisées afin d’optimiser le fonctionnement des lignes restantes. « Par ailleurs, quelques moulins construits récemment, contre toute logique économique compte tenu de la surcapacité déjà existante, étaient à l’arrêt car ils n’avaient pas reçu l’agrément pour être approvisionnés par l’OAIC », fait remarquer Roland Guiragossian, spécialiste de l’Algérie à France Export Céréales.

En raison des surcapacités existantes, ce dernier ne pense pas qu’il puisse y avoir rupture d’approvisionnement sur le marché de la farine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne