Aller au contenu principal

EGalim
La prise en compte du coût de revient à la production passe mal dans la filière céréalière

Michel Prugue et Pascal Viné, respectivement Président et délégué général de Coop de France, lors d'une conférence de presse, le 27 février 2018.
© Rodolphe de Ceglie

C’était l’un des principaux objectifs des EGalim, pourtant, la prise en compte du coût de production de l’amont n’est pas la priorité de la filière céréalière. « Sur le marché céréalier, nous avons déjà un indicateur, c’est la cotation d’Euronext » a assuré Michel Prugue, le 27 février au Sia. « La logique de prix inversée est pleine de bons sentiments mais elle est difficile à mettre en œuvre et nous sommes dubitatifs sur la cascade des indices », estime pour sa part Pascal Viné, délégué général de Coop de France. Même son de cloche du côté d’Intercéréales, chargé d’établir les fameux indicateurs de coûts. « On ne peut se couper du marché mondial, et il est difficile d’établir un indicateur de coût de production, chaque exploitation étant particulière », argue Jean-François Loiseau, président d’Intercéréales. « Nous présenterons certains indicateurs d’ici 15 jours, mais nous tout n’est pas clair. Nous n’avons pas assez de visibilité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Céréales : une récolte française au-delà des 53 Mt dont 37,1 Mt de blé tendre, selon Agreste

Le service statistique du ministère de l’Agriculture a publié ses estimations de production pour la…

Le palier des 2 Mt de blé tendre exportées vers l’Algérie atteignable par l’Argentine
La récolte argentine de blé 2021/2022 s’annonce volumineuse. Un grand exportateur révèle avoir déjà réservé plus de 500 000 t de…
Prix des Céréales le 30 juillet : nouvelle hausse en blé tendre et en orge fourragère, dopés par les intempéries

Les cours des céréales à paille françaises ont de nouveau progressé sur leur marché physique respectifs entre les 29 et 30…

Roquette et NotCo s’allient pour créer des alternatives végétales à la viande et aux produits laitiers
L’expertise de Roquette permettra à la start-up NotCo d’aller plus vite dans le développement de produits innovants à base de…
Ebro Foods cède une partie de Panzani au fonds CVC Capital
L’opération concerne les pâtes sèches, le couscous, les sauces et la semoule.
Prix des Céréales le 23 juillet : hausse du blé français avec le retour des pluies

Si les cours du blé et du maïs ont marqué le pas outre-Atlantique sur le marché à terme de Chicago, sur fond d’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne