Aller au contenu principal

Filière Houblon
La filière française du houblon va bénéficier de 600 000 € d'aide supplémentaires

Après une aide 200 000 € en 2020 pour structurer la filière hexagonale, 600 000 € vont être dédiés au financement d'une dizaine de projets, dont un programme de sélection variétale et une étude sur l'impact du terroir sur la bière.

© Comptoir agricole

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien de Normandie, a annoncé, à l’occasion de l’inauguration de l’unité de pelletisation de houblon bio de Comptoir agricole à Brumath (Bas-Rhin) le 21 décembre, une aide de 600 000 euros à la filière Houblon, selon une information de l’hebdomadaire Est Agricole.

Les fonds seront alloués à une petite dizaine de projets, dont les deux principaux consistent à élaborer un schéma de sélection national et étudier l'impact du terroir sur la bière, a précisé InterHoublon à notre confrère Agra Presse. Dans le cadre du Grand plan d'investissement (GPI) en 2020, la filière Houblon avait déjà fait l'objet d'un soutien de 200 000 € pour la structuration de la filière. L'interprofession a, par ailleurs, constitué un dossier de CVO (cotisation volontaire obligatoire), dont elle espère la validation début 2022, précise le quotidien.

Une production de houblon en progression

L’Alsace représente 90 % de la production de houblon française, dont seulement 7 % sont issus de l’agriculture biologique, indique France Bleu. Si le houblon bio hexagonal est transformé en pellet à la coopérative de Brumath, sous la marque Hop France, le houblon conventionnel national est pelletisé en Allemagne, poursuit le média.

Les 41 planteurs de houblon d’Alsace, adhérents de Comptoir agricole, ont produit 880 t de houblon en 2021 (contre 713 t en 2020), sur une surface de 463 ha (identique à celle de 2020), selon les chiffres diffusés par la coopérative alsacienne. Si les rendements en production conventionnelle (826 t en 2021) ont progressé de 10,6 % entre 2020 et 2021, ceux du houblon bio (54 t en 2021) sont en baisse de 16,4 % d’une année sur l’autre.

Concernant les acides alpha, la production 2021 est « hors normes », puisqu’en hausse de 85 % par rapport à l’année précédente, selon Comptoir agricole. Rappelons que les acides alpha (aussi appelés alpha-acides) sont des composés chimiques issus de la lupuline, une résine produite par les cônes femelles du houblon. Ces acides ont une grande importance dans la fabrication de la bière car ils génèrent son amertume et ont un effet antibactérien, qui facilite sa conservation, explique Saveur Bière, spécialiste français du marché de la bière en ligne.

Une demande en houblon bio qui ne faiblit pas

En France, l’offre en houblon bio reste largement en dessous de la demande. « Le développement des microbrasseries, désireuses de répondre à la demande croissante en bio de leurs clients consommateurs, explique cet engouement », indique Comptoir agricole.

En Alsace, la sole de houblon bio est en pleine expansion, ces dernières années. « Deux planteurs sont actuellement en conversion, pour nous livrer dès l’année prochaine des volumes de houblon bio supplémentaires. Notre production est estimée à 80 t dès 2022 », affirme Denis Fend, directeur de Comptoir agricole.

InterHoublon, une jeune interprofession

C’est en février 2020 que l’interprofession du Houblon, InterHoublon, est reconnue par le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation.
Elle comporte trois collègues : les producteurs avec l’AGPH (association des planteurs de houblons de France), les négociants avec l’AFNH (association française des négociants de France) et les transformateurs avec Brasseurs de France et le SNBI (Syndicat National des Brasseurs Indépendants).
L’objectif d’InterHoublon est de « pouvoir répondre aux besoins des différents collègues pour faire progresser la filière française en toute occasion », précise Comptoir agricole.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA
Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022
Prix des céréales le 16 mai : l’Inde met le feu aux cours mondiaux du blé… et du maïs

Les principaux cours des contrats Blé et Maïs ont bondi, lundi 16 mai 2022, tant en Europe sur Euronext que sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne