Aller au contenu principal
Font Size

Politique/Syndicats
La filière bioéthanol veut être incluse dans le plan automobile annoncé par le gouvernement

Les divers syndicats représentant la filière française du bioéthanol demandent aux autorités une série de mesures destinées à soutenir la consommation de Superéthanol.

© IADE-Michoko-Pixabay

Les syndicats de la filière bioéthanol française regrettent de ne pas être intégrés au plan de soutien de la filière automobile présenté par le président Emmanuel Macron en début de semaine 22 et le fait savoir. Dans un communiqué commun du 29 mai rédigé par l'AGPB (Association générale des producteurs de blé), l'AGPM (Association générale des producteurs de maïs), la CGB (Confédération générale des producteurs de betteraves) et le SNPAA (Syndicat national des producteurs d’alcool agricole), ils regrettent que le plan en question se focalise trop sur les véhicules électriques, omettant la filière biocarburant.

Une prime à l’installation de boitier de conversion à l’E85 de 200 € aux ménages modestes

Les syndicats agricoles déplorent le fait « que les constructeurs automobiles ne soient pas suffisamment incités à développer des versions flex-fuel E85 (référence aux véhicules à essence pouvant rouler au moyen d’un carburant contenant 85% d’éthanol, le Superéthanol) ». Afin de remédier à ce constat, la filière nationale bioéthanol présente une série de mesures incitant les consommateurs à se tourner vers l’E85 : « accorder une prime à la conversion de 200 € aux ménages modestes qui font installer un boîtier de conversion E85 homologué par l’Etat sur un véhicule essence, réduire la taxe sur les véhicules des sociétés (TVS) sur les véhicules neufs équipés de moteur flexfuel-E85, dont les émissions sont inférieures ou égales à 120 g de CO2, en appliquant un abattement de 40% sur les émissions , et classer en Crit’Air 1 les véhicules flex-fuel ».

La filière bioéthanol rappelle qu’elle représente une source de création d’emplois non négligeable et non délocalisable, et permet la production d’alcool servant à la fabrication de gel hydroalcoolique, nécessaire à la lutte contre le Covid-19.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Kronenbourg se positionne pour accompagner la reprise
Le brasseur français (700 Ml de bière par an et 1 200 salariés) agit dans le cadre du déconfinement et prépare la saison d’été.
[Coronavirus Covid 19] La boulangerie artisanale et industrielle française navigue à vue

Jean François Loiseau, président d’Intercéréales et de l’Association nationale de la Meunerie française, a bien souligné, le…

[Coronavirus - Covid-19] Jean-François Loiseau : "La filière céréalière a absorbé tous les surcoûts liés au Covid-19"
Le président d'Intercéréales, Jean-François Loiseau, a appelé l'État à "plus de reconnaissance et d'accompagnement" à l'occasion…
De nouveaux aménagements prévus pour Soufflet à Rouen
Suite à l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen, réalisé par Haropa, le réaménagement du poste Soufflet-Socomac1…
Une récolte de blé tendre à 32-33 Mt encore crédible

Fin mai, Stratégie Grains annonçait dans nos colonnes une récolte…

A 20 ans, la filière CRC redouble de projets
A l’occasion de son 20e anniversaire, Marc Bonnet, directeur général du GIE CRC (groupement d’intérêt économique pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne