Aller au contenu principal

La fièvre porcine africaine en Chine va influencer les demandes en nutrition animale

Avec la disparition d’un quart du cheptel porcin chinois, la fièvre porcine africaine a des répercussions sur toutes les filières, dont la nutrition animale, mais la volaille ne va prendre toute la place.

La chute de la production de porc chinoise est plus complexe qu'il n'y paraît.
© Pixabay / WP Chun

L’épidémie de fièvre porcine africaine (ASF) qui frappe notamment la Chine a des influences à court, à moyen et probablement à long terme sur les équilibres entre productions animales, estime Richard Brown, directeur de Gira, lors du Feed Additives Europe 2019 organisé à Amsterdam du 25 au 27 septembre par Feed Info. Les industriels des additifs pour l’alimentation animale et, donc, les Fab avaient massivement l’impression que les lignes pouvaient changer en profondeur, avec des impacts potentiels réels sur des marchés amont comme ceux des acides aminés, les porcs et les volailles n’ayant pas les mêmes besoins. Or, si incontestablement les marchés des viandes réagissent vigoureusement depuis plusieurs mois, la Chine a pris des mesures pour réduire l’explosion des prix du porc sur son marché intérieur (recours aux stocks stratégiques).

Avec de plus gros élevages, la Chine aura d’autres besoins

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne