Aller au contenu principal

Eau et sécheresse
La carte de France des risques de sécheresse à l'été 2022

Cinq grandes régions pourraient être particulièrement touchées.

Carte de France des risques de sécheresse 2022 : les tons rosés montrent les zones particulièrement à risque ; les carrés rouges les départements où des arrêtés préfectoraux ont déjà été pris pour limiter l'utilisation de l'eau.
© Cash

Le Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash), chargé par le Comité national de l’eau de mieux anticiper et gérer les épisodes de sécheresse, s’est réuni mercredi 18 mai 2022 pour faire le point sur la situation et renforcer les mesures d’économie d’eau.

Il a publié une carte de France montrant une projection sur les territoires avec risque de sécheresse hydrologique d’ici à la fin de l’été 2022. Elle met en évidence que l’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire.

« Il convient toutefois de rester vigilant quant à l’utilisation de ces résultats. Ils donnent des indications par rapport à la normale et aux situations habituellement rencontrées » précise la communication du Cash.

 

Cinq régions plus particulièrement concernées

Les régions Provence-Alpes-Côte-D’azur, Auvergne-Rhône-Alpes, le nord de la Nouvelle Aquitaine, Pays-de-la-Loire et Centre-Val-de-Loire pourraient être particulièrement touchées.

Pour en savoir plus ou pour suivre régulièrement l’état des niveaux des nappes d’eau et de la sécheresse en France : les sites du BRGM (nappes phréatiques) et Propluvia (restrictions préfectorales pour l’utilisation de l’eau).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne