Aller au contenu principal

Filière maïs popcorn
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %

Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.

L'entreprise Nataïs est située dans le Gers et collecte 55 000 tonnes de maïs par an pour fabriquer ses popcorns.
© Nataïs

 

L’Allemand Intersnack, groupe agroalimentaire de Cologne spécialisé dans les chips et gâteaux apéritifs (elle commercialise Vico, Monster Munch, Curly et Apérifruits en France), vient d’entrer au capital de la société française gersoise Nataïs, spécialiste de la fabrication et du conditionnement du pop-corn à base de maïs cultivé en France.

Le groupe Intersnack acquiert en fait 35 % du capital de la holding Li-Corn, propriétaire de Nataïs. Les 65 % restant du capital sont détenus par la famille Ehmann, dont Michael Ehmann, président de Nataïs. Intersnack est par ailleurs un client historique de Nataïs.

« C’est un partenariat gagnant-gagnant. Grâce à lui, Intersnack sécurise ses approvisionnements en popcorn micro-ondable et en maïs vrac. Pour Nataïs, c’est la garantie d’un accès à long terme aux marchés européens. Cette association nous offre, en outre, la possibilité de participer à la définition et à la construction stratégique de ces marchés à travers les nombreuses marques premiums détenues par Intersnack en Europe. Ce partenariat renforce également la pérennité de notre activité ici, dans le Gers, où nous employons 130 personnes » a expliqué Michael Ehrmann lors de l’annonce de cette opération, le 5 novembre 2020.

Bonne année 2020

Nataïs récolte 55 000 tonnes de maïs par an auprès de 280 agriculteurs partenaires et sur 8 200 hectares cultivés dans un rayon de 180 kilomètres autour de l’entreprise. Cette notion de territoire, l’accompagnement agronomique des exploitants par l’entreprise elle-même et les principes de l’agroécologie ont également retenu l’attention d’Intersnack.

Concernant l’année 2020, Nataïs estime bien s’en sortir malgré la crise sanitaire issue de la Covid-19. Les ventes de maïs en vrac destiné aux cinémas et aux évènements festifs ont baissé significativement mais les ventes de maïs à popcorn conditionné en sachets micro-ondables ont augmenté de façon notoire. La consommation en extérieur a donc souffert alors que celle à la maison a été dynamique.

« Nataïs a ainsi pu lancer le déploiement d’un plan stratégique de recrutement de 8 personnes, au sein de son projet « d’Artagnan », destinées à conduire les lignes de production de popcorn micro-onde. Au total et jusqu’à maintenant, nous enregistrons une légère augmentation du chiffre d’affaires qui nous permet de regarder l’avenir avec optimisme » a commenté Michael Ehmann. En 2019, le chiffre d’affaires de Nataïs s’affichait à 51,6 M€, soit 35% du marché européen du popcorn en termes d’activité. Le chiffre d’affaires à l’export, dans plus de 50 pays, représente 90 % du chiffre d’affaires total.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne