Aller au contenu principal

Fondamentaux
Hausse des soles de maïs et de soja attendues en 2020/2021 aux États-Unis (USDA)

Le département américain de l’agriculture (USDA) estime que les prix inciteront les agriculteurs états-uniens à augmenter leurs surfaces de maïs et de soja durant le printemps 2020. Des données à relativiser toutefois dans la mesure où l'USDA n'a pas pris en compte les éléments liés à l'épidémie de coronavirus.

© wisconsinpics- Pixabay

La sole états-unienne de maïs passerait entre les campagnes commerciales 2019/2020 et 2020/2021 de 36,3 Mha à 38,04 Mha, et celle de soja de 30,8 Mha à 34,4 Mha, selon un rapport du département américain de l’agriculture (USDA) publié lors d’un forum organisé par ses soins les 20 et 21 février à Arlington. En supposant que les conditions météorologiques soient normales, la production états-unienne de maïs 2020/2021 atteindrait 393,7 Mt (hausse de 13 % par rapport à l’an dernier), et celle de soja 114,3 Mt, en hausse de 18 % par rapport à 2019/2020, d’après la même source.

Un ratio de prix soja/maïs au plus bas depuis 4 ans

L’USDA estime que les niveaux de prix de maïs observés sur le marché à terme de Chicago en nouvelle récolte (livraison automne 2020) sont actuellement suffisants pour inciter les agriculteurs à en semer davantage lors du printemps prochain. Robert Johansson, responsable du département économie de l’USDA, relève que « le ratio de prix soja/maïs livraison automne 2020 (aux alentours de 2,35) est actuellement à un plus bas depuis 4 ans, et donc favorable au maïs ». Pour l’ensemble de l’année 2020, l’USDA table sur un prix moyen du maïs à Chicago en spot à 3,6 $/boisseau (bu). Le prix est certes en repli par rapport à l’an dernier (3,85 $/bu), compte tenu des hauts niveaux de stocks états-uniens attendus en fin de prochaine campagne (67 Mt, un plus haut depuis 1988) et de la forte concurrence d’Amérique latine et d’Ukraine, mais en progression par rapport à 2016 et 2017 (3,36 $/bu).

La hausse des surfaces de soja serait encore plus marquée que celle de maïs, en raison de contraintes de rotations, rapporte l’USDA. Suite à une hausse de la demande mondiale et d’une bonne trituration nationale notamment, les réserves états-uniennes sont attendues en baisse d’une campagne sur l’autre de 2,85 Mt, à 8,7 Mt, ce qui devrait engendrer une hausse des prix de 1 % entre 2019 et 2020, à 8,80 $/bu sur Chicago.
Un bémol toutefois : l’extension de l’épidémie de coronavirus n’a pas été prise en compte lors des projections de l'USDA.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne