Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Fondamentaux
Hausse des soles de maïs et de soja attendues en 2020/2021 aux États-Unis (USDA)

Le département américain de l’agriculture (USDA) estime que les prix inciteront les agriculteurs états-uniens à augmenter leurs surfaces de maïs et de soja durant le printemps 2020. Des données à relativiser toutefois dans la mesure où l'USDA n'a pas pris en compte les éléments liés à l'épidémie de coronavirus.

© wisconsinpics- Pixabay

La sole états-unienne de maïs passerait entre les campagnes commerciales 2019/2020 et 2020/2021 de 36,3 Mha à 38,04 Mha, et celle de soja de 30,8 Mha à 34,4 Mha, selon un rapport du département américain de l’agriculture (USDA) publié lors d’un forum organisé par ses soins les 20 et 21 février à Arlington. En supposant que les conditions météorologiques soient normales, la production états-unienne de maïs 2020/2021 atteindrait 393,7 Mt (hausse de 13 % par rapport à l’an dernier), et celle de soja 114,3 Mt, en hausse de 18 % par rapport à 2019/2020, d’après la même source.

Un ratio de prix soja/maïs au plus bas depuis 4 ans

L’USDA estime que les niveaux de prix de maïs observés sur le marché à terme de Chicago en nouvelle récolte (livraison automne 2020) sont actuellement suffisants pour inciter les agriculteurs à en semer davantage lors du printemps prochain. Robert Johansson, responsable du département économie de l’USDA, relève que « le ratio de prix soja/maïs livraison automne 2020 (aux alentours de 2,35) est actuellement à un plus bas depuis 4 ans, et donc favorable au maïs ». Pour l’ensemble de l’année 2020, l’USDA table sur un prix moyen du maïs à Chicago en spot à 3,6 $/boisseau (bu). Le prix est certes en repli par rapport à l’an dernier (3,85 $/bu), compte tenu des hauts niveaux de stocks états-uniens attendus en fin de prochaine campagne (67 Mt, un plus haut depuis 1988) et de la forte concurrence d’Amérique latine et d’Ukraine, mais en progression par rapport à 2016 et 2017 (3,36 $/bu).

La hausse des surfaces de soja serait encore plus marquée que celle de maïs, en raison de contraintes de rotations, rapporte l’USDA. Suite à une hausse de la demande mondiale et d’une bonne trituration nationale notamment, les réserves états-uniennes sont attendues en baisse d’une campagne sur l’autre de 2,85 Mt, à 8,7 Mt, ce qui devrait engendrer une hausse des prix de 1 % entre 2019 et 2020, à 8,80 $/bu sur Chicago.
Un bémol toutefois : l’extension de l’épidémie de coronavirus n’a pas été prise en compte lors des projections de l'USDA.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid-19] : La meunerie tient bon face au pic de demande, mais demain ?
Les meuniers français ont su faire face à une demande accrue, suite au discours d’Emmanuel Macron, et à des conditions de travail…
[Coronavirus Covid-19] Walid. A, boulanger (95) : "Si ça continue comme ça, je ferme la semaine prochaine".

"C'est une catastrophe, nous perdons 70% du chiffre d'affaire depuis au moins dix jours", explique le 30 mars Walid…

[Coronavirus Covid-19] : " Le secteur du transport Camion s’adapte, mais la restauration du soir reste un problème ", estime Sébastien Voisin (Blondel Voisin)
Pour Sébastien Voisin, dirigeant de l’entreprise de transport Blondel Voisin (27-Bosrobert), spécialisés dans les matières…
[Coronavirus Covid-19] : la consommation de bière considérablement pénalisée
Avec la fermeture des commerces de restauration, des cafés et des bars, la consommation de bière a chuté drastiquement en France.
[Coronavirus Covid-19] : la solidarité des coopératives et des entreprises de l’agroalimentaire se poursuit
Ces derniers jours, Vivescia, Roquette, Axéréal et Unilever, entre autres, ont annoncé leur action pour soutenir les soignants.
[Coronavirus Covid-19] : Coopératives, courtiers, entreprises… tous solidaires !
Ce week-end, de nombreuses initiatives ont émergé pour venir en aide aux soignants. Quelques exemples...
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne