Aller au contenu principal
Font Size

Fondamentaux
Hausse des soles de maïs et de soja attendues en 2020/2021 aux États-Unis (USDA)

Le département américain de l’agriculture (USDA) estime que les prix inciteront les agriculteurs états-uniens à augmenter leurs surfaces de maïs et de soja durant le printemps 2020. Des données à relativiser toutefois dans la mesure où l'USDA n'a pas pris en compte les éléments liés à l'épidémie de coronavirus.

© wisconsinpics- Pixabay

La sole états-unienne de maïs passerait entre les campagnes commerciales 2019/2020 et 2020/2021 de 36,3 Mha à 38,04 Mha, et celle de soja de 30,8 Mha à 34,4 Mha, selon un rapport du département américain de l’agriculture (USDA) publié lors d’un forum organisé par ses soins les 20 et 21 février à Arlington. En supposant que les conditions météorologiques soient normales, la production états-unienne de maïs 2020/2021 atteindrait 393,7 Mt (hausse de 13 % par rapport à l’an dernier), et celle de soja 114,3 Mt, en hausse de 18 % par rapport à 2019/2020, d’après la même source.

Un ratio de prix soja/maïs au plus bas depuis 4 ans

L’USDA estime que les niveaux de prix de maïs observés sur le marché à terme de Chicago en nouvelle récolte (livraison automne 2020) sont actuellement suffisants pour inciter les agriculteurs à en semer davantage lors du printemps prochain. Robert Johansson, responsable du département économie de l’USDA, relève que « le ratio de prix soja/maïs livraison automne 2020 (aux alentours de 2,35) est actuellement à un plus bas depuis 4 ans, et donc favorable au maïs ». Pour l’ensemble de l’année 2020, l’USDA table sur un prix moyen du maïs à Chicago en spot à 3,6 $/boisseau (bu). Le prix est certes en repli par rapport à l’an dernier (3,85 $/bu), compte tenu des hauts niveaux de stocks états-uniens attendus en fin de prochaine campagne (67 Mt, un plus haut depuis 1988) et de la forte concurrence d’Amérique latine et d’Ukraine, mais en progression par rapport à 2016 et 2017 (3,36 $/bu).

La hausse des surfaces de soja serait encore plus marquée que celle de maïs, en raison de contraintes de rotations, rapporte l’USDA. Suite à une hausse de la demande mondiale et d’une bonne trituration nationale notamment, les réserves états-uniennes sont attendues en baisse d’une campagne sur l’autre de 2,85 Mt, à 8,7 Mt, ce qui devrait engendrer une hausse des prix de 1 % entre 2019 et 2020, à 8,80 $/bu sur Chicago.
Un bémol toutefois : l’extension de l’épidémie de coronavirus n’a pas été prise en compte lors des projections de l'USDA.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Argus Media s'offre la société de conseil Agritel
Agritel souhaite devenir une agence de report de prix (PRA, Price reporting agency). Argus Media peut le lui permettre à terme.
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
La production russe 2020 de blé tendre à l'épreuve de nouvelles analyses
Les premiers échos de rendements de blé tendre en Russie s'avèrent décevants, ce qu’Agritel confirme. Deux importants analystes…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste estime la récolte de blé tendre française à 31,3 Mt
Plus optimiste que le ministère, la société Stratégie Grains maintient sa fourchette de 32-33 Mt.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne