Aller au contenu principal

Géopolitique
Guerre en Ukraine : l'association ukrainienne des producteurs de grains demande aux négociants internationaux de stopper tout business avec la Russie

L'association ukrainienne des producteurs de grains (UGA) souhaite que les négociants internationaux tels que Soufflet, Olam, Vittera, COFCO, LDC et ADM renforcent leur soutien à l'économie ukrainienne.

Port ukrainien en eaux profondes d'Odessa.
© Maksym Kharchenko - Ukragroconsult

L'association ukrainienne des producteurs de grains (UGA) appelle « toutes les entreprises internationales à cesser toute activité avec les entreprises russes et l'État russe en raison de la guerre sanglante de la Russie contre l'Ukraine », dans un communiqué du 17 mars.

 

 

Les noms de Soufflet, Olam, Vittera, COFCO, LDC et ADM sont cités dans le communiqué. L'association les appelle à « cesser d'acheter des biens et des services en Russie et à cesser de fournir des ressources et des biens à l'agresseur russe ».

L'UGA espère que ces entreprises soutiendront « l'économie ukrainienne en continuant d'acheter des céréales, des oléagineux, des farines et de l'huile d'Ukraine, en utilisant des itinéraires logistiques alternatifs, contribuant à l'économie ukrainienne et à la défense du pays contre l'agression russe, et à soutenir la population civile. Nous sommes convaincus que vos actions rapides contribueront à mettre fin à l'agression militaire scandaleuse contre l'Ukraine ».

Cargill et ADM ont annoncé, le 14 mars, avoir réduit leurs activités en Russie, en se concentrant uniquement sur les usines produisant des aliments essentiels. LDC avait déclaré suspendre ses activités en Russie, le 4 mars. Cela ne semble pas suffisant pour l'UGA.

Bunge avait,de son côté, indiqué avoir stoppé toute activité d'exportation de matières premières depuis la Russie, le jeudi 10 mars. Seule une usine de trituration de graines oléagineuses poursuivait son activité, afin d'approvisionner le marché local russe.

Le cabinet de trading Solaris, spécialisé dans le commerce de blés russes, a mis fin à ses activités d'exportation de grains russes, le 15 mars, et se concentrera désormais sur les origines Argentine et Australienne.

Des exploitations agricoles et des silos à grains visés par l'armée russe, selon l'UGA

L'UGA dénonce, par ailleurs, les exactions de l'armée russe : bombardements d'exploitations agricoles, de parcelles, d'infrastructures, notamment des ports et des silos à grains, des usines, réquisition des machines agricoles...

Elle estime que l'armée russe entrave « la campagne de semis de toutes les manières possibles afin de perturber la sécurité alimentaire mondiale ».

L'association rappelle que l'Ukraine a connu une récolte de grains record en 2021-2022, à 107 Mt, pour des exportations prévues à 68 Mt, sur une centaine de pays. Seulement 70% de l'objectif d'exportation a été atteint avant le début de l'invasion russe, le 24 février, précise-t-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA
Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022
La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Prix des céréales le 16 mai : l’Inde met le feu aux cours mondiaux du blé… et du maïs

Les principaux cours des contrats Blé et Maïs ont bondi, lundi 16 mai 2022, tant en Europe sur Euronext que sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne