Aller au contenu principal

« Grosses inquiétudes sur les exportations de céréales françaises », selon Jean-François Lépy, directeur général de Soufflet Négoce by InVivo

Les dirigeants d'InVivo espèrent diversifier leur portefeuille de clients internationaux pour les céréales françaises.

© Three-shots-Pixabay

« J'ai de grosses inquiétudes au sujet des exportations de céréales françaises », a lancé Jean-François Lépy, directeur général de Soufflet Négoce by InVivo, lors de la convention d'InVivo le 20 décembre 2023 à Paris au Palais des Congrès.

Le dirigeant s'en explique : « aujourd'hui, les prix de nos marchés sont faits en mer Noire. Nous n'avons aucune prise sur ce qu'il se passe là-bas. Nous sommes donc complètement dépendants d'évènements extérieurs ». La solution selon lui : « Il faut que l'on puisse, dans notre modèle de négoce, trouver un mix clients-produits diversifié, qui puisse montrer de la résilience et permette de gérer les à-coups et difficultés lorsque la ferme France ne sera pas compétitive à l'export ». Il rappelle également l'importance de la proximité géographique des clients internationaux, tel que l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. « Je minimiserai nos clients d'Asie du Sud-Est », précise-t-il.

Thierry Blandinières, directeur général complète les propos de Jean-François Lépy : « On ne peut se reposer seulement sur nos marchés historiques, compte tenu notamment de la pression des Russes en Afrique (...) Nous avons un bureau à Singapour, nous donnant une vision du marché au Moyen-Orient et en extrême Orient. Il y a des vrais sujets en Arabie saoudite ».

De nombreuses coopératives ont rapporté lors de leurs assemblées générales les difficultés rencontrées à l'export. 

Lire aussi : NatUp : « les silos ne sont pas saturés, mais ils sont pleins »

Malgré les difficultés actuelles à l'export en 2023-2024, le Groupe InVivo a connu une bonne campagne 2022-2023. Ce qui a notamment permis de dégager un Ebitda (Earnings before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization - revenus d'une entreprise avant intérêts, impôts, taxes, provisions et dotations aux amortissements) de 333,5 millions d'euros, en hausse de près de 100 M€ par rapport à 2021-2022, période d'acquisition du groupe Soufflet par InVivo. 

Les plus lus

Cinq mesures pour atténuer l’impact des JO sur le transport des céréales sur la Seine

Après plusieurs semaines de concertation, l’ensemble des parties prenantes ont établi un certain nombre de règles pour éviter…

Transport de céréales pendant les JO 2024 : combien de temps sera arrêtée la navigation sur la Seine ?

En plus d’une huitaine de jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques Paris 2024, la circulation des péniches de…

Prix du blé tendre : « On pourrait dans les deux prochains mois tomber autour des 220 $/t »

Les stocks mondiaux de blé sont restreints, mais la Russie reste très agressive sur le marché international.

 

Céréales – Des stocks hexagonaux 2023-2024 toujours plus abondants, selon FranceAgriMer

La consommation de la meunerie de blé tendre a été revue à la baisse entre janvier et février 2024. En maïs,…

Céréales au Maroc - La sécheresse inquiète déjà

Le Maroc constitue un important acheteur de céréales françaises.

Agro Paris Bourse lance la 64e édition de la Bourse de commerce européenne

Les organisateurs attendent plus de 3 500 personnes au Grand Palais de Paris en décembre 2024.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne