Aller au contenu principal

Matières premières agricoles
Glencore Agriculture devient Viterra

Le spécialiste des matières premières agricoles va changer de nom dans le courant de l’année.

Glencore Agriculture s'appellera désormais Viterra
© Viterra

Glencore Agriculture (spécialiste des matières premières agricoles, installé à Rotterdam employant 16 000 personnes dans 35 pays et opérant dans 24 terminaux portuaires avec plus de 180 bateaux dans le monde) a annoncé, mercredi 19 août, qu'il s'appellera désormais Viterra, du nom d’une société canadienne du Saskatchewan créée en 2007. Cette dernière était issue de l’acquisition du Canadien Agricore Ltd par la Sasketchewan Wheat Pool. Viterra avait atteint une dimension internationale en 2009 via l’acquisition d’ABB Grain, très présent dans le sud de l'Australie.

« Le changement se fera progressivement pendant le reste de l’année en cours et ne perturbera en rien les activités de nos clients et de nos salariés », a précisé David Mattiske, le PDG de Glencore Agriculture, dans un communiqué publié par l’entreprise.

En fait, cette évolution s’inscrit en continuité de la logique débutée il y a quatre ans, date à laquelle Glencore PLC a décidé de ne pas rester majoritaire au sein de sa branche Agriculture, créée en 1981. Entre temps, Glencore PLC avait acquis Viterra en 2012. Puis, en 2016, la Canada Pension Plan Investment Board (dépendant du gouvernement canadien) et le British Columbia Investment Management Corp (un puissant gestionnaire d’actifs, originaire de Colombie Britannique) avaient repris respectivement 39,99 % et 9,99 % du capital de Glencore Agriculture. Depuis, ce dernier a mis en place ses propres systèmes légal, financier et d’informations. Glencore PLC continue de détenir 49,99 % du capital et un plan d’épargne réservé aux employés de la société Glencore Agriculture.

Viterra-Glencore Agriculture, acteur majeur et global des marchés de grains (présence au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Chine), est aujourd’hui un intervenant très présent sur le marché australien de l’orge fourragère, de l’orge brassicole, du canola, des légumineuses et du blé.

Les experts des opérateurs des marchés de matières premières agricoles et certaines maisons d’analystes financiers, spécialistes du secteur, estiment que cette nouvelle étape pourrait être précurseur d’un futur désengagement complet de Glencore PLC, très présent aujourd’hui sur les secteurs des mines et de l’énergie, dans Viterra.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne