Aller au contenu principal

Interprofession
France Export Céréales et Passion Céréales absorbées par Intercéréales

Les organismes de promotion des céréales à l'export, France Export Céréales (FEC), et vers le grand public français, Passion céréales, font l'objet d'une fusion/absorption par Intercéréales, qui les finançait jusqu'ici.

© Intercéréales

L'interprofession des céréales Intercéréales a voté hier à l'occasion des Culturales (Betheny-Marne) le 16 juin, en assemblée générale extraordinaire, la fusion absorption des deux entités de promotion des céréales France Export Céréales et Passion Céréales, afin de "simplifier l’organisation actuelle pour renforcer le service aux membres et la lisibilité de l’interprofession" selon le communiqué diffusé par Intercéréales. Concrètement cela signifie que les deux organismes demeurent en terme d'activité mais n'auront plus la même identité.

Cette nouvelle organisation qui prendra effet au 1er juillet et qui "rendra l'interprofession (Intercéréales) plus lisible", selon Jean-François Loiseau, son président. Un nouveau nom pourrait d'ailleurs venir remplacer celui d'Intercéréales pour faire ressortir davantage la notion de filière. 
Les deux structures absorbées conserveront leur mission.

France Export Céréales intègre le comité des relations internationales et bénéficie d'un budget de 2.5 M d'euros. "Hors de France, la marque France Export Céréales pourra être conservée auprès des clients et des partenaires historiques" explique François Gatel qui préside France  Export Céréales jusqu'au 1er juillet et deviendra ensuite directeur du Comité des relations internationales d'Intercéréales.
"Tout le personnel actuel est maintenu" assure t-il. A noter, l'arrivée de Catherine Matt au sein de la structure, qui s''occupera plus particulièrement de l'accès aux marchés étrangers en tant que chargée de mission.

Quant à Passion Céréales, la structure dotée d'un budget de 5 M€, sera rattachée au comité de promotion d’Intercéréales.

Enfin, Maxime Costilhes, actuellement délégué général de Brasseurs de France, a été nommé directeur général de cette interprofession renforcée. Une fonction qu'il exercera dès la fin du mois d'août

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Blé tendre/Orge : vers une récolte 2021 abondante mais incertaine en qualité
Visio Crop table sur une récolte 2021 de blé tendre à environ 37 Mt. Stratégie Grains considère ce chiffre comme le bas de la…
Soufflet lance "Colz'Avenir 2022", pour soutenir la production française de colza
Le groupe Soufflet s'engage à prendre en charge une partie du risque de retournement de parcelles de colza, à condition que les…
Le palier des 2 Mt de blé tendre exportées vers l’Algérie atteignable par l’Argentine
La récolte argentine de blé 2021/2022 s’annonce volumineuse. Un grand exportateur révèle avoir déjà réservé plus de 500 000 t de…
Céréales : une récolte française au-delà des 53 Mt dont 37,1 Mt de blé tendre, selon Agreste

Le service statistique du ministère de l’Agriculture a publié ses estimations de production pour la…

Roquette et NotCo s’allient pour créer des alternatives végétales à la viande et aux produits laitiers
L’expertise de Roquette permettra à la start-up NotCo d’aller plus vite dans le développement de produits innovants à base de…
Les protéines végétales dans les territoires
Dans le cadre du plan Protéines de 100 M€ et de France Relance, dix démarches territoriales sont nées pour aider à développer et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne