Aller au contenu principal

Equarrissage : les abatteurs demandent à l'Etat de ne pas se désengager

Le Syndicat national de l’industrie de la viande (Sniv) demande aux pouvoirs publics de maintenir leur engagement financier dans le dossier du Service public de l’équarrissage (SPE). « À l’heure où toutes les filières animales sont en grave difficulté, où les importations se renforcent dans les linéaires et dans la restauration hors domicile, le financement du SPE reste une vraie menace pour les entreprises et les viandes françaises » estime le Sniv dans sa lettre hebdomadaire du 18 mai. L’État doit se désengager du financement du SPE le 18 juillet prochain. Seulement l’interprofession bovine n’est pas parvenue à un accord pour compenser les 44 M€ payés par l’État. « Du fait de la suppression de l’aide de l’État, la privatisation conduira à une augmentation du coût du SPE, » s’inquiète le Sniv, « cette augmentation se traduira par un nouveau soutien aux viandes d’importation sur lesquelles ne s’appliquent pas les taxes d’abattage ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Nestlé choisit la France pour tester l'agriculture régénératrice
Le groupe international associe ses partenaires agricoles français à une démarche remettant le sol au coeur de l'activité agricole
Sofiprotéol mise sur les protéines végétales et le bio en 2021
La société d'investissement Sofiprotéol a fait le point sur l'année 2020 et présenté ses ambitions pour 2021
Lustucru pourrait racheter Panzani en France
La possibilité de la cession du pôle Pâtes sèches d'Ebro Foods est à nouveau d'actualité.
Dunkerque Port : un PCUF pour faciliter le contrôle des marchandises
Le Point de contact unique à la frontière (PCUF) du port de Dunkerque présente « les mêmes standards de compétitivité…
1,3 Md€ de chiffre d'affaires en 2020 pour la branche agricole d’Agrial
La branche agricole de la coopérative a moins souffert que les autres segments d’activité. L’activité globale a légèrement reculé.
La brasserie Mélusine renforce ses analyses de goût et de qualité de ses bières

La brasserie Mélusine, lancée en 2001 en plein cœur du bocage vendéen (7 bières artisanales et 6 bières bio au compteur à ce…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne