Aller au contenu principal

Coopération
Dominique Chargé conserve la présidence de La Coopération agricole

Dominique Chargé, président de La Coopération agricole.
© La Coopération agricole

Lors de l’assemblée générale de La Coopération agricole, le 16 décembre à Paris, le conseil d’administration a renouvelé le mandat de trois ans de Dominique Chargé à la présidence.

Précédemment vice-président de Coop de France et président de la section agroalimentaire, Dominique Chargé a ainsi succédé, en décembre 2018, à Michel Prugue, qui avait pris la décision de ne pas solliciter un nouveau mandat.

Également vice-président de la coopérative Terrena et président de l’institut Agro, Dominique Chargé a engagé, entre 2018 et 2021, « une importante transformation de l’organisation professionnelle », selon le communiqué. Avec le conseil d’administration, il a contribué « à faire vivre l’unité du monde coopératif dans toute sa diversité en fédérant un réseau national, régional, européen et des filières métiers » et opéré « un changement d’identité, passant de Coop de France à La Coopération agricole ». Ensemble, ils ont construit « un projet stratégique solide pour œuvrer à restaurer la compétitivité, mettre en œuvre l’ensemble des transitions, et favoriser le renouvellement des générations ainsi que l’attractivité des métiers ».

Dans les trois prochaines années, Dominique Chargé entend travailler « à garantir l’équation compétitivité-transitions dans les filières [agricoles], tout en œuvrant à renouveler les générations d’agriculteurs et à attirer les salariés dans les entreprises [coopératives] ». Et le président de La Coopération agricole, de conclure : « nous continuerons à fédérer notre réseau autour de la feuille de route « Vision 2030 » afin de prendre notre part dans la restauration de la souveraineté alimentaire par une croissance responsable ».

La Coopération agricole, c’est 2300 entreprises coopératives (coopératives, unions et sica) et 12 260 Cuma, qui emploient 190 000 salariés (filiales incluses) et représentent 85,4 Md€ de chiffre d’affaires (hors unions de commercialisation), soit 40 % du chiffre d’affaires de l’agroalimentaire français. Quelque 93 % des entreprises coopératives sont des PME et TPE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Fabrications d'aliments pour animaux en baisse de 1,2 Mt en 2022, selon le Snia
A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le 31 août, le Snia confirme une baisse probable de 1,2 Mt de la production…
La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Prix du blé tendre 2022/2023 : "Tout dépendra de la mer Noire", selon Agritel
Agritel juge la situation du marché mondial du blé tendre comme globalement tendue. Une quantité record de réserves de blé tendre…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
En 2022, plus faible production française de maïs du XXIe siècle, selon Agritel
La production de maïs hexagonale 2022 est attendue sous les 11 Mt, chiffre qui pourrait être de nouveau révisé à la baisse. Celle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne