Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des teneurs en mycotoxines particulièrement basses en 2005

Cette année, les céréales françaises n’auront aucun mal à respecter la nouvelle réglementation sur les mycotoxines, en alimentation humaine, qui a été adoptée le 6 juin dernier. Alors que le seuil fixé pour la désoxynivalénol (DON) sur blé tendre est de 1.250 ppb (µg/kg), la récolte française se répartit comme suit : 10 % entre 100 et 250 ppb, 38 % entre 20 et 100 ppb et 52 % avec une teneur inférieure à 20 ppb, selon Arvalis-Institut du végétal. «Le blé tendre français 2005 est un très bon cru puisque 90 % de la récolte a une teneur en DON inférieure à 100 ppb et la totalité a une teneur inférieure à 1.250 ppb», a souligné Bruno Barrier-Guillot, ingénieur à l’institut technique, lors d’un séminaire sur la valorisation des céréales et des protéagineux, organisé par l’association à Paris fin septembre. En 2005, 69 % de la récolte avait une teneur en DON inférieure à 100 ppb.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Moulin de la Chaume : « Nous avons adapté notre production et certaines choses mises en place perdureront »
Rachel Rossetto, directrice générale de Moulin de la Chaume (La-Voulte-sur-Rhône, Ardèche) appartenant au groupe …
Résultat net du groupe Avril en hausse de 119 % entre 2018 et 2019, à 35 millions d'euros
Le géant agro-industriel français déclare que ses résultats financiers 2019 ont dépassé ses espérances, notamment grâce à l'…
[Covid 19] Croissance en berne et dépenses de consommation aussi, sauf pour l’alimentaire
Comme attendu, avec une croissance en baisse, les dépenses des ménages le sont aussi. Détails.
Cultures céréalières : « des situations irrattrapables dans certains secteurs de l'Hexagone »
Selon Arvalis-Institut du végétal, la principale préoccupation pour les cultures de blé et d’orge françaises est actuellement le…
[Covid-19] Démarrage dans l’incertitude pour la première coupe de luzerne 
La première coupe de luzerne a commencé plutôt vers fin avril. Les acteurs sont confiants en dépit des incertitudes de marché. Le…
[Coronavirus Covid 19] Banque de France : nouvelles perspectives d’activités et de croissance économiques en agriculture et agroalimentaire
Comme chaque mois, la Banque de France vient de publier son enquête mensuelle de conjoncture. Le point par rapport au mois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne