Aller au contenu principal
Font Size

Marché des biocarburants/huiles
Croissance modérée de la demande mondiale de biocarburants d'ici 2029 (FAO/OCDE)

L’OCDE et la FAO voient une hausse de la production mondiale d’éthanol, mais une baisse de celle de biodiesel durant les dix prochaines années.

© ResoneTIC

La croissance de la demande en biocarburants (ou agrocarburants) ne devrait guère croître sur la période 2020-2029, estime le rapport de la FAO et l’OCDE intitulé « Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2020-2029 », publié le 16 juillet 2020. Ceci en raison « de la multiplication croissante des véhicules électriques et hybrides, qui réduisent plus efficacement les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les biocarburants ne devraient plus bénéficier du même appui politique que dans le passé. De plus, l’utilisation de carburants de type essence sur deux des principaux marchés de l’éthanol, à savoir les ÉtatsUnis et l’Union européenne, devrait reculer dans les dix années à venir. »

Baisse de la part du maïs dans l’utilisation des biocarburants

Le rapport explique que l’usage du maïs dans la fabrication d’éthanol n’augmenterait que succinctement lors des dix prochaines années, et verrait même sa part dans l’utilisation totale des biocarburants se réduire, à 14% en 2029, contre 16% pendant la période 2017-2019. Le sucre verrait sa part légèrement augmenter en revanche, passant de 23% à 25% dans le même laps de temps, compte tenu du programme brésilien RenovaBio, visant à réduire les émissions de GES (gaz à effet de serre) liées aux carburants à l’horizon 2028. Ainsi, sur la période 2020 à 2029, la production mondiale d’éthanol passerait de 130,8 milliards de litres (Mdl) à 140,1 Mdl. Elle passerait de 71,9 Mdl à 74,1 Mdl sur la même période dans les pays développés, et de 58,9 Mdl à 66 Mdl dans les pays en développement.

L’OCDE et la FAO voient un repli de la production mondiale de biodiesel entre 2020 et 2029, passant de 48,3 Mdl à 45,6 Mdl. Les deux organismes internationaux justifient cette prévision par la baisse de l’usage de gazole et d’huile de palme servant à la fabrication de biodiesel dans l’UE. Ce phénomène serait toutefois quelque peu contrebalancé par une hausse de l’usage d’huile de palme pour le débouché carburant en Asie du sud-est, notamment en Indonésie et en Thaïlande. Ainsi, ce sont les pays en voie de développement qui limiteront la baisse de la production de la planète, passant de 21,2 Mdl en 2020 à 22,9 Mdl en 2029. Celle dans les pays développés passera durant la même période de 27,1 Mdl à 22,7 Mdl.

Concernant les huiles à destination de l'alimentation humaine, la consommation mondiale passerait de 142,3 Mt en 2020 à 167,1 Mt en 2029. Le rapport alerte sur le fait que « par rapport à la dernière décennie, le rythme de croissance de la demande d'huiles végétales est en nette décélération. La consommation arrive en effet à saturation dans beaucoup d'économies émergentes (dont la Chine, le Brésil et l’Afrique du Sud) ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Ca bouge dans les boissons à base d’avoine
Surfant sur les aspects nutrition, santé et allergène, l’avoine a le vent en poupe en alimentation humaine, en particulier aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne