Aller au contenu principal
Font Size

Covid-19
Les éthanoliers se mobilisent pour lutter contre le coronavirus

© MDFrescuerYouTube (Pixabay)

Les éthanoliers Tereos et Cristal Union ont annoncé qu'une partie de leur production d'alcool serait réorientée vers l'industrie pharmaceutique. Ceci afin de produire du gel hydroalcoolique, dans un contexte où l'Hexagone est en situation de pénurie, en pleine épidémie de Covid-19.

Concernant Cristal Union, la distillerie de Dislaub située dans le département de l'Aube a reçu « l'autorisation des douanes pour livrer de l'alcool à 96° directement à des pharmaciens dans le département et au-delà, afin de leur permettre de préparer du gel hydroalcoolique », détaille l'industriel dans un communiqué du 16 mars. Ce dernier précise que « comme pour l’ensemble de produits alcool et bioéthanol d’une distillerie, le marché de l’alcool à 96° est très encadré. Dans un contexte national de pandémie, des mesures particulières sont prises », précise l'industriel. Par ailleurs, la production de bioéthanol se poursuivra sur le site de Cristanol, mais en moindre proportion.

Du côté de Tereos, cinq usines s'engagent dans la production d'alcool servant à l'élaboration de gel hydroalcoolique, annonce l'éthanolier le 18 mars. Et ce à hauteur de 11 000 litres par semaine. Dans le détail, les sites concernés sont ceux d’Artenay (Loiret), d'Origny-Sainte-Benoite (Aisne), de Lillers (Pas-de-Calais), de Morains (Marne) et de Nesle (Somme). Le groupe industriel ajoute que « la production a déjà démarré sur un premier site et sera mise à la disposition gratuitement des Agences Régionales de Santé et des hôpitaux des régions proches, qui connaissent des situations très critiques ».

« Face à l’épreuve sans précédent que traverse notre pays, nous avons considéré de notre devoir d’apporter notre contribution et notre soutien aux personnels soignants qui luttent chaque jour pour sauver des vies. C’est un engagement partagé par tous les coopérateurs et toutes les équipes de notre Groupe », s'est exprimé Alexis Duval, président du Directoire de Tereos.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
De la farine et du blé de France pour le Liban
Les meuniers français et certains producteurs de blé proposent d’aider le Liban.  
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Ca bouge dans les boissons à base d’avoine
Surfant sur les aspects nutrition, santé et allergène, l’avoine a le vent en poupe en alimentation humaine, en particulier aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne