Aller au contenu principal

Commerce international
[Coronavirus Covid-19] L'OCDE invite les Etats à "ne pas céder à la tentation du repli sur soi"

L’organisme international s’inquiète des mesures de restriction au commerce mondial liées aux effets du Covid-19, et estime que les aides publiques décidées par les pays manquent d'efficacité, empêchant le bon fonctionnement des marchés.

© Huskyherz-Pixabay

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) prévient d’emblée : il est encore trop tôt pour évaluer précisément l’efficacité des politiques publiques développées par les pays pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et assurer l’approvisionnement alimentaire des populations, explique-t-elle dans un rapport annuel publié le 30 juin. (https://bit.ly/2AlhJhI).

Toutefois, malgré la crise sanitaire, l’action des gouvernements doit, dans l’idéal, s’orienter vers « la réduction de soutiens à l’origine de distorsions de marché » et promouvoir le multilatéralisme. En d’autres termes : les gouvernements doivent continuer de favoriser les accords de libre-échange, afin qu’un maximum d’individus sur la planète puissent manger à leur faim.

619 Md$/an d’aides publiques au secteur agricole dans 54 pays sur 2017-2019

Sur la période 2017-2019, les soutiens publics au secteur agricole dans 54 pays étudiés se sont élevés à 619 milliards dollars par an (Md$/an), rapporte l’OCDE. L’organisation estime que deux tiers de ces aides provoquent de potentielles distorsions de marché et maintiennent les agriculteurs « dans des activités non compétitives et peu rémunératrices, qui nuisent à l’environnement, brident l’innovation, ralentissent l’évolution structurelle et intergénérationnelle et affaiblissent la résilience ».

Le document dénonce, par exemple, les taxes sur les exportations de grains en Argentine, diminuant les prix intérieurs par rapport aux prix mondiaux. Par ailleurs, les aides directes aux agriculteurs (notamment les producteurs de grains), décidées par le président états-unien Donald Trump lors du conflit commercial avec la Chine puis lors de la crise du Covid-19, sont pointées du doigt par l’OCDE. Lors d’une conférence de presse de présentation du rapport le 29 juin, Emily Gray, analyste au sein de l’organisme international, explique que ces aides « peuvent décourager les producteurs états-uniens à réagir aux signaux de marché ». Les mesures de restriction ou de quotas à l’exportation de produits agricoles, décidées en Russie, en Ukraine ou au Kazakhstan lors de la pandémie de Covid-19, « sont heureusement temporaires », souligne de son côté Guillaume Gruère, autre analyste de l’OCDE.

Le projet "farm to fork" jugé ambitieux par l’OCDE

En plus d’encourager la conclusion de traités de libre-échange, l’OCDE estime que les gouvernements peuvent accorder des soutiens permettant la production de biens publics, comme la préservation de l’environnement ou l’entretien du paysage, à la condition que des objectifs précis soient fixés, à l’aide de critères facilement mesurables (comme des objectifs chiffrés de réduction de gaz à effet de serre). Les soutiens à l’innovation ainsi que les mesures agro-environnementales sont recommandés par l’organisation. Le projet européen "from farm to fork" (de la ferme à la table) « est intéressant et ambitieux, mais il est encore trop tôt pour juger de l’efficacité d’une telle stratégie », déclare Jonathan Brooks, responsable de la division Commerce et Agriculture de l’OCDE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

[Covid-19] Barilla remercie ses 8 400 employés en leur versant 11 M€
L'entreprise familiale distribue une prime exceptionnelle à son personnel en reconnaissance de leur dévouement en cette année…
Le Groupe InVivo et le Groupe Soufflet négocient pour un rapprochement
Les deux poids lourds de l’agriculture et de l’agroalimentaire français InVivo et Groupe Soufflet ont annoncé, le 13 janvier,…
Noriap renforce ses résultats financiers en pleine crise de Covid-19

« Nous avons vécu une campagne 2020 unique en son genre : à la crise du Covid-19, se sont ajoutés des rendements très…

Récolte mondiale de blé 2021/2022 attendue comme record par le CIC, tout comme les stocks
Le Conseil international des céréales (CIC) a livré ses premières projections concernant la récolte mondiale de blé 2021/2022.…
Protéines végétales et légumineuses fourragères ont droit au Plan de relance
FranceAgriMer vient de publier les conditions d’accès à la téléprocédure permettant une aide aux investissements.
Agritel alerte sur un possible maintien à long terme du haut niveau de prix des grains
La hausse des prix des grains affecte la rentabilité des éleveurs et producteurs d'aliments pour animaux en France, mais aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne