Aller au contenu principal
Font Size

Marché mondial
La Chine souhaite prélever plus de 80 % de droits de douane punitifs sur l'importation d'orge australienne

Le différent entre l Chine et l'Australie s'accentue avec la mise en place de droits de douane sur l'orge suite à l'interdiction d'importer de la viande issus de certaines sociétés d'export australienne annoncée le 12 mai. 

© Peggychoucair PIXABAY

La Chine a annoncé lundi 18 mai son souhait de prélever 80,5% de droits de douane punitifs sur l'orge d'Australie, cette annonce faisant à la suspension d'une part des importations de boeuf australien, ravivant ainsi les tensions avec Canberra, selon l'Agence France Presse.
 
Une décision qui fait suite à une enquête gouvernementale chinoise sur les achats de céréales en provenance d'Australie. Les autorités pékinoises ont estimé que les subventions et le dumping pratiqués par Canberra "ont considérablement endommagé l'industrie nationale", selon le ministère chinois du Commerce.

Une taxe "anti-dumping" de 73,6% et un droit "anti-subvention" de 6,9% sur les importations d'orge australienne entreront ainsi en vigueur mardi pour une durée de cinq ans, a précisé le ministère dans un communiqué. Des mesures qui pourraient bénéficier aux exportateurs français pour qui la Chine deviendrait un débouché fort intéressant. Des rumeurs d'achats de volumes chinois de grains français circulaient d'ailleurs à ce sujet en fin de semaine dernières. 
  
Pékin avait suspendu mardi l'importation de boeuf australien issu de quatre fournisseurs dans un contexte de différend diplomatique avec Canberra, réclamant l'ouverture d'une enquête sur la façon dont Pékin a géré la crise du nouveau coronavirus.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a assuré que la suspension des achats de boeuf n'était "pas liée" à la demande d'enquête de Canberra, affirmant  que "ce sont deux choses complètement différentes".
   
  
   

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Ca bouge dans les boissons à base d’avoine
Surfant sur les aspects nutrition, santé et allergène, l’avoine a le vent en poupe en alimentation humaine, en particulier aux…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne