Aller au contenu principal

Marché mondial
La Chine souhaite prélever plus de 80 % de droits de douane punitifs sur l'importation d'orge australienne

Le différent entre l Chine et l'Australie s'accentue avec la mise en place de droits de douane sur l'orge suite à l'interdiction d'importer de la viande issus de certaines sociétés d'export australienne annoncée le 12 mai. 

© Peggychoucair PIXABAY

La Chine a annoncé lundi 18 mai son souhait de prélever 80,5% de droits de douane punitifs sur l'orge d'Australie, cette annonce faisant à la suspension d'une part des importations de boeuf australien, ravivant ainsi les tensions avec Canberra, selon l'Agence France Presse.
 
Une décision qui fait suite à une enquête gouvernementale chinoise sur les achats de céréales en provenance d'Australie. Les autorités pékinoises ont estimé que les subventions et le dumping pratiqués par Canberra "ont considérablement endommagé l'industrie nationale", selon le ministère chinois du Commerce.

Une taxe "anti-dumping" de 73,6% et un droit "anti-subvention" de 6,9% sur les importations d'orge australienne entreront ainsi en vigueur mardi pour une durée de cinq ans, a précisé le ministère dans un communiqué. Des mesures qui pourraient bénéficier aux exportateurs français pour qui la Chine deviendrait un débouché fort intéressant. Des rumeurs d'achats de volumes chinois de grains français circulaient d'ailleurs à ce sujet en fin de semaine dernières. 
  
Pékin avait suspendu mardi l'importation de boeuf australien issu de quatre fournisseurs dans un contexte de différend diplomatique avec Canberra, réclamant l'ouverture d'une enquête sur la façon dont Pékin a géré la crise du nouveau coronavirus.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a assuré que la suspension des achats de boeuf n'était "pas liée" à la demande d'enquête de Canberra, affirmant  que "ce sont deux choses complètement différentes".
   
  
   

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Euronext/Sitagri : un contrat à terme Blé dur en novembre pour la filière Pâtes/Semoules
En gestation depuis 2017, les travaux sur un nouveau contrat à terme Blé dur d’Euronext, basé sur un indice Sitagri, sont achevés.
Avril négocie avec Bigard pour la vente d'Abera et Porcsgros
Porcsgros et Abera continueront d'assurer des débouchés aux filières Nutrition animale de Sanders, filiale du groupe Avril.
Algue, pois et soja en alternative aux œufs et crevettes chez Nestlé
Le groupe suisse poursuit le développement de sa gamme d’alternatives alimentaires aux produits d’élevage.
Egalim 2 : Intercéréales attend des décrets dérogatoires, le Snia et l'Ania des éléments pratiques
Cécile Adda Dailly, responsable RSE d’Intercéréales, explique que la loi mérite encore quelques précisions pour la filière…
Le groupe Avril projette des perspectives de production d’Oleo100 spectaculaires d’ici 2023
La production d’Oleo100 devrait passer de près de 55 000 m3 aujourd’hui à 200 000 m3, voire 300 000 m3, à l’horizon 2023.
Vincent Jouan succède à Etienne Henriot à la présidence du Gie CRC

Administrateur de la coopérative Ynovae (née de la fusion en 2016 de Capserval et Cérépy et basée à Véron, dans l’Yonne),…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne