Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Marché mondial
La Chine souhaite prélever plus de 80% de droits de douane punitifs sur l'importation d'orge australienne

Le différent entre l Chine et l'Australie s'accentue avec la mise en place de droits de douane sur l'orge suite à l'interdiction d'importer de la viande issus de certaines sociétés d'export australienne annoncée le 12 mai. 

© Peggychoucair PIXABAY

La Chine a annoncé lundi son souhait de prélever 80,5% de droits de douane punitifs sur l'orge d'Australie, cette annonce faisant à la suspension d'une part des importations de boeuf australien, ravivant ainsi les tensions avec Canberra, selon l'Agence France Presse.
 
Une décision qui fait suite à une enquête gouvernementale chinoise sur les achats de céréales en provenance d'Australie. Les autorités pékinoises ont estimé que les subventions et le dumping pratiqués par Canberra "ont considérablement endommagé l'industrie nationale", selon le ministère chinois du Commerce.

Une taxe "anti-dumping" de 73,6% et un droit "anti-subvention" de 6,9% sur les importations d'orge australienne entreront ainsi en vigueur mardi pour une durée de cinq ans, a précisé le ministère dans un communiqué. Des mesures qui pourraient bénéficier aux exportateurs français pour qui la Chine deviendrait un débouché fort intéressant. Des rumeurs d'achats de volumes chinois de grains français circulaient d'ailleurs à ce sujet en fin de semaine dernières. 
  
Pékin avait suspendu mardi l'importation de boeuf australien issu de quatre fournisseurs dans un contexte de différend diplomatique avec Canberra, réclamant l'ouverture d'une enquête sur la façon dont Pékin a géré la crise du nouveau coronavirus.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a assuré que la suspension des achats de boeuf n'était "pas liée" à la demande d'enquête de Canberra, affirmant  que "ce sont deux choses complètement différentes".
   
  
   

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Moulin de la Chaume : « Nous avons adapté notre production et certaines choses mises en place perdureront »
Rachel Rossetto, directrice générale de Moulin de la Chaume (La-Voulte-sur-Rhône, Ardèche) appartenant au groupe …
Résultat net du groupe Avril en hausse de 119 % entre 2018 et 2019, à 35 millions d'euros
Le géant agro-industriel français déclare que ses résultats financiers 2019 ont dépassé ses espérances, notamment grâce à l'…
[Covid 19] Croissance en berne et dépenses de consommation aussi, sauf pour l’alimentaire
Comme attendu, avec une croissance en baisse, les dépenses des ménages le sont aussi. Détails.
Cultures céréalières : « des situations irrattrapables dans certains secteurs de l'Hexagone »
Selon Arvalis-Institut du végétal, la principale préoccupation pour les cultures de blé et d’orge françaises est actuellement le…
[Covid-19] Démarrage dans l’incertitude pour la première coupe de luzerne 
La première coupe de luzerne a commencé plutôt vers fin avril. Les acteurs sont confiants en dépit des incertitudes de marché. Le…
Les surfaces de semences de sorgho au top en Europe
Soghum-Id, l’association qui fédère les acteurs du sorgho en Europe, vient de publier de nouveaux chiffres pour le sorgho…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne