Aller au contenu principal

Tendance des marchés du mardi 16 juillet 2019
Céréales : repli généralisé des prix, faute de compétitivité sur la scène mondiale

© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Les prix du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs se sont effrités sur les places hexagonales, mardi 16 juillet, dans le sillage des marchés à terme européen et états-unien. Le renforcement de l’euro face au dollar, qui rend les marchandises européennes moins concurrentielles sur la scène internationale, et le faible volume des premières exportations européennes sur la campagne 2019/2020, et notamment françaises, expliquent en partie cette tendance baissière. Les prix hexagonaux cherchent à s’ajuster par rapport aux prix russes, plus compétitifs sur le marché mondial. Mais c’est la pression des moissons qui est le principal facteur de repli des prix en céréales d'hiver. Les récoltes, qui débutent au nord de Paris présenteraient, pour l’heure, des résultats satisfaisants en termes de quantité et de qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Soufflet lance "Colz'Avenir 2022", pour soutenir la production française de colza
Le groupe Soufflet s'engage à prendre en charge une partie du risque de retournement de parcelles de colza, à condition que les…
Céréales : une récolte française au-delà des 53 Mt dont 37,1 Mt de blé tendre, selon Agreste

Le service statistique du ministère de l’Agriculture a publié ses estimations de production pour la…

Le palier des 2 Mt de blé tendre exportées vers l’Algérie atteignable par l’Argentine
La récolte argentine de blé 2021/2022 s’annonce volumineuse. Un grand exportateur révèle avoir déjà réservé plus de 500 000 t de…
Roquette et NotCo s’allient pour créer des alternatives végétales à la viande et aux produits laitiers
L’expertise de Roquette permettra à la start-up NotCo d’aller plus vite dans le développement de produits innovants à base de…
Ebro Foods cède une partie de Panzani au fonds CVC Capital
L’opération concerne les pâtes sèches, le couscous, les sauces et la semoule.
Les meuniers français enregistrent un recul de 3,3 % de la production de farine en 2020
Si la fabrication totale de farine recule sur l’année, celle de farine biologique affiche une hausse en 2020.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne