Aller au contenu principal

Céréales et oléoprotéagineux bio : des prix sous tension dans l'attente de la moisson

Les opérateurs tentent de récolter dans les meilleures conditions entre les orages qui se succèdent.
© Karine Floquet

Alors que les moissons en céréales à paille déjà cours dans certaines zones du sud notamment dans le Gers, premier département bio de France en surface, et démarrent dans d’autres avec de l’avance, les opérateurs restent rivés sur les opérations de collecte et de stockage, pour rentrer les récoltes dans les meilleures conditions entre les orages qui se succèdent.

En bio, ces opérations sont plus complexes, compte-tenu d’une plus grande variété d’espèces liée aux rotations, de l’atomisation des parcelles, de la séparation entre conversion 2e année (C2) et bio, et la gestion de la mixité dans les coopératives ou négoces non dédiés totalement à la bio. D’où des coûts plus élevés.

Recul des rendements en blé tendre bio estimé à 20 %

En blé tendre, les prévisions des experts pour la récolte 2022 mentionnent un recul de 20 % des rendements par rapport à l’an dernier suite aux aléas climatiques, dans un contexte où les surfaces ont augmenté. Selon les derniers chiffres non détaillés par espèces de l’Agence Bio, parus début juin, en céréales bio, elles s’élèvent de 15 % en 2021 pour atteindre 544 811 ha, représentant 6,12 % de la surface française consacrée à ces cultures, en progression d’un point. En revanche, les surfaces en C2 régressent, passant de 80 000 ha environ, à 70  000 ha. D’où des estimations de volumes de C2 en recul pour 2022, évalués à 45 % en moins.

Selon ces prévisions, en blé tendre, les volumes attendus seraient à peu près équivalents à ceux de la collecte 2021, que le bilan prévisionnel de juin de FranceAgriMer porte à 385 000 tonnes : 315 000 t en bio , et 70 000 en C2 (+ 65 % vs 2020, année faible).

Dans ce contexte, le marché reste attentiste avec des prix toujours sous tension, dans l’attente les résultats d’analyses concernant les risques de perte en qualité due à la sécheresse et aux coups de chaleur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Prix des céréales du 20 juillet 2022 - Hausse du blé suite à l'achat de plus de 300 000 t françaises par l'Egypte

Les cours des céréales françaises ont de nouveau progressé sur leur marché respectif, davantage en blé tendre…

Prix des céréales du 28 juillet 2022 - Petite hausse des prix du blé, portés par la demande internationale

Malgré la progression des cotations des contrats Blé et Maïs sur le marché à terme de Chicago, les prix des deux contrats sur…

Récolte de blé tendre français 2022 à 33,44 Mt, selon Agritel
Le cabinet d'analyse et de conseil Agritel tablait en juin 2022 sur une récolte hexagonale 2022 de blé tendre à 33,3 Mt.
Prix des céréales du 15 juillet 2022 : La possible reprise de l’export de grains en zone mer Noire pèse sur les prix des céréales

La concrétisation possible d’un accord entre la Russie et l’Ukraine visant à faciliter l’…

Prix des céréales le 12 juillet : nouveau repli des cours du blé et du maïs suite au rapport de l'USDA

Les prix des céréales ont tous reculé sur le marché physique français, en sympathie avec l’évolution baissière…

Prix des céréales du 19 juillet 2022 - La demande égyptienne dope les cours du blé, retrait en maïs

Le retour de la demande internationale sur le marché du blé a apporté du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne